Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 5 janvier 2014 dans Edito

Un tryptique chinois de reportages

Un tryptique chinois de reportages

Pour Pierre Thomas, l’année 2013 fut marquée par un voyage de plus de deux semaines sur les nouvelles routes du vin, en Chine. Organisé par la section romande de la Société Suisse-Chine, ce périple a conduit une dizaine de participants de toute la Suisse de Pékin à Urumqi, puis retour sur la capitale, en minibus, train de nuit et avion, via Yinchuan, qui se voit capitale mondiale du vin en 2020.

Trois grands reportages ont paru dans trois titre de la presse romande à fin 2013:

1) Dans le quotidien fribourgeois La Liberté, axé sur le fait que «les Chinois boivent d’abord et surtout du vin chinois», un fait encore méconnu, confirmé par le directeur général (sortant) de l’O.I.V., l’Italien Federico Castellucci (à lire ici).

2) Dans l’hebdomadaire suisse Hôtellerie & Gastronomie Hebdo, sur les nouvelles routes du vin, qui suivent celle de la soie, à l’orée du désert de Gobi, avec une intro sur le marché des vins chinois.

3) Dans le numéro grand format «collector» de la fin de l’année 2013 de L’Hebdo, sur Yinchuan, future capitale mondiale du vin. Ici, la V.O. de ce reportage, beaucoup plus long que la version «digest» parue sur papier.

Alors que ces trois importants articles étaient déjà écrits, parus ou en voie de parution, Boris Pétric, un anthropologue français du CNRS, a donné une conférence à l’Université de Dijon sur un périple semblable, et l’importance du vin en Chine. On peut l’écouter ici. (Cliquer tout en bas de la fenêtre des fichiers à écouter).

©thomasvino.ch