Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 4 janvier 2018 dans Actus - News

Hiver 2018 —  Deux «sommets» en France «voisine»

Hiver 2018 — Deux «sommets» en France «voisine»

Hormis la sortie du chasselas non-filtré de Neuchâtel, le 3ème mercredi de janvier (17 janvier en 2018) et les conférences d’Agrovina, à Martigny, réservées aux professionnels, du 24 au 26 janvier, les deux manifestations les plus populaires autour des vins ont lieu à un peu plus de 100 km de la frontière suisse, soit le 90ème Marché aux vins d’Ampuis, du vendredi 19 au lundi 22 janvier, et la 21ème Percée du vin jaune à L’Etoile, dans le Jura (français).

Les rencontres d’Agrovina sont réservées aux professionnels. Le 24 janvier, à Martigny, on y parlera du nouveau fléau au Nord des Alpes qu’est la flavescence dorée, de l’utilité des drones, de l’évolution climatique et de la protection contre le gel en… Champagne, puis, le 25, des sulfites et des vins sans, de l’oxydation et du vieillissement du chasselas et, le 26, des AOC viticoles suisses qui devraient basculer sur le système européen des AOP – IGP… ou pas ! Vastes débats d’actualité !

On peut s’inscrire sur www.agrovina.ch/shop

Le meilleur du Rhône Nord

Les fins palais préféreront  le 90ème Marché aux vins d’Ampuis, du vendredi matin 19 (à 11 h.) au lundi 22 à 19 h. (samedi, dimanche, lundi : 9 h. à 19 h.). Soixante maisons ou vignerons des Côtes-du-Rhône septentrionales seront présents et feront déguster leurs crus, des AOC Côte-Rôtie, Condrieu, Saint-Joseph, Cornas, Hermitage, Saint-Péray et Crozes-Hermitage. Parmi les participants, Barge, Burgaud, Chapoutier, Clusel-Roch, Faury, Gaillard, Gerin, Guigal, Jaboulet, Jamet, Jasmin, Montez, Villa, Villard, Voge et les Vins de Vienne, parmi les plus réputés. Le jour d’avant, dîner de prestige orchestré par Paul Bocuse, au Château d’Ampuis. 8 euros l’entrée, avec un verre-souvenir estampillé Côte-Rôtie… Plus de 15’000 dégustateurs (populaires) attendus sur les quatre jours.

Le retour de la Percée du Vin Jaune

Dans le même genre, affluence garantie, près de Lons-le-Saulnier, qui fut la dernière ville à l’accueillir en 2016, avec la 21ème Percée du Vin Jaune à L’Etoile. Elle avait sauté un tour en 2017 et revient donc le week-end des 3 et 4 février. Le samedi 3, ouverture des stands de 10 h. 30 à 18 h., dans le village de l’Etoile qui est aussi une des quatre AOC viticoles, avec les Côtes du Jura, Arbois et Château-Chalon, en plus des produits labellisés AOC que sont le Crémant du Jura, le Macvin et le Marc du Jura.

Sur les 1’900 ha de la plus petite région viticole de France, quelque 200 producteurs proposent leurs vins, blancs, rosés, rouges, «jaunes», de paille ou effervescents. Les meilleurs vins jaunes sont «clavelinés» (un tiers des candidats en moyenne). Le dimanche 4, ouverture des stands à 8 h. 30 (fermeture à 18 h.), avec, à 11 h. 15, la cérémonie officielle et la mise en perce du tonneau de 228 litres contenant le vin jaune de 2011. Car il faut sept ans pour faire aboutir ce vin sous voile, à base du cépage savagnin… A 14 h. grande vente aux enchères, notamment de très vieux millésimes. L’entrée coûte 20 euros par jour et 35 euros pour le week-end. Infos sous www.percee-du-vin-jaune.com

Le Jura, vignoble sinistré… en 2017

On rappellera que le vignoble jurassien a connu une terrible année 2017, avec des pertes de 50 à 65% selon les lieux. Le rendement aura été de moins de 200 grammes au mètre carré (20 hl/ha). Le vignoble a essuyé un gel intense à mi-avril, le plus grave depuis 1991, puis des épisodes de grêle début juillet. Les grappes qui avaient «survécu» ont subi encore le stress hydrique, à cause d’une chaleur estivale intense, de plus de 3 degrés par rapport à la moyenne sur 30 ans, de 1981 à 2010. Plus que jamais, l’élaboration des vins y a été «héroïque» et on les dégustera en… 2024!

©thomasvino.ch