Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 6 mai 2016 dans Actus - News

Syrah et Merlots du Monde 2016  Une syrah suisse et un merlot uruguayen, meilleurs du monde!

Syrah et Merlots du Monde 2016
Une syrah suisse et un merlot uruguayen, meilleurs du monde!

Organisez une confrontation (la 10ème) de «Syrah du monde» dans les Côtes-du-Rhône et le vainqueur sera Suisse, un Vaudois, Serge Diserens, de Villeneuve, avec une syrah valaisanne, Terra Solis 2012. Mettez sur pied un «Mondial du Merlot et assemblages» à Sierre (VS) et le vainqueur sera un vin «de boutique» de l’Uruguay, un 2013 de la Bodega Bouza! Ainsi va le monde…

Terra Solis Syrah Syrah du Monde a réuni 374 vins de 23 pays. Seuls 35 sont médaillés d’or, dont 5 vins suisses. Le «top ten» place en tête le Terra Solis 2012, du Domaine des Moines, à Villeneuve (VS). Le site Internet de la cave mentionne que ce vin (36 fr.) n’est pas disponible en vente en ligne. Si le vigneron est Vaudois, Serge Diserens, 39 ans, est Vaudois et cultive 5 ha de vignes à Villeneuve, cette cuvée est AOC Valais. 1500 bouteilles tirées d’un terroir pauve de schistes à Saillon. Le vigneron, qui fait partie de l’association des Jeunes vignerons de Suisse  et est le responsable de la promotion des vins du Chablais partage sa vie (et a eu deux enfants) avec Stéphanie Delarze, qui signe les vins de son propre domaine familial, La Baudelière, à Aigle.

Ce titre (officieux…) de champion du monde, le Vaudois l’obtient devant une syrah 2014 de Taylors Wines (Australie), une 2008 de Simonsig (Afrique du Sud) comme The Bernard 2012, de même origine, et une autre australienne, Stonewell 2012, de Casella Wines.

Côté suisse, outre cette médaille d’or, les champions valaisans que sont Jean-René Germanier, avec une Cayas Réserve 2013, Robert Taramarcaz, du Domaine des Muses, avec sa Réserve 2014, Diego Mathier, Nouveau Salquenen, avec sa Syrah 2014 et Larissa Baron-Kuonen, de Gregor Kuonen, avec Terre Vivante 2013, Vieux Salquenen, décrochent également une médaille d’or.

Palmarès détaillé, pays par pays, sur www.syrah-du-monde.com.

Une seule grande médaille d’or pour les merlots

Le concours des Merlots du Monde et assemblages à base de ce cépage, jugé à Sierre, n’a décerné qu’une seule «grande médaille d’or», à un 2013 d’une cave «boutique», Bouza, en Uruguay. La compétition a réuni 413 vins et 42 médailles d’or ont été attribuées. Dans le palmarès, mis en ligne sur www.mondial-du-merlot.com, on repère, parmi les médailles d’or, des vins d’Argentine, de plusieurs régions d’Italie (du Frioul à l’Ombrie), de Hongrie, de Roumanie, de Basse Californie (Mexique) et un seul bordeaux, le Château Bourdicotte 2015, qui obtient aussi le prix bio. Et trois grands noms du vin à large échelle : le Catalan Miguel Torrès avec son Pénédès Atrium 2014, et deux géants du Pays d’Oc, Paul Mas, La Forge 2015, et Castel Frères, avec un IGP d’Oc 2015 également. Un seul vin suisse du dernier millésime est médaillé d’or, le merlot AOC Valais, de la Cave du Tunnel.

En 2014, trois valaisans, la cuvée Nadia, de Diego Mathier, le merlot de Sierre, de la Colline de Daval, un merlot des Coteaux de Sierre, de Vouilloz, et un merlot du Domaine de Aucrêt sur Grandvaux (VD), en vin de pays. Et des vins de deux des trois caves qui ont réussi le doublé : le Tessinois Tamborini (San Domenico 2014 et San Zeno Costamagna 2013), Uvavins à Tolochenaz (VD) (Merlot Empreinte 2014 et le Bernardin, le Vin Vivant de Bernard Ravet 2012) et le Vaudois Philippe Bovet, avec un vin de pays 2012, Cime de l’Adula, et un merlot vaudois 2011.

Parmi les nouveaux venus, le Chai du Baron 2013, de Patrice Walpen (ex-directeur de la maison Favre à Sion), et Renaissance Vins, avec un merlot Prestige 2013, et, moins récente, la Cave Beetschen à Bursins (VD), avec Cachoteries 2012.

Dans les caves connues, on ajoutera Provins, avec les Titans 2012, et deux vedettes tessinoises, le Trentasei 2010 de Gialdi et le Platinum 2012 de Guido Brivio, auxquels s’ajoutent le ‘natronadia Reserva 2013, de l’Enoteca del Salute, le MCCX 2013 de Cadenazzi, le Mondo 2011 de Giorgio Rossi, le Ronco d’Arzo 2013 de Fumagalli, l’Incanto 2013 de Monticello, l’Arco Tondo 2013 de la Tenuta San Giorgio, le Diamante 2012, de Delea, meilleur assemblage (Delea obtient aussi le prix du meilleur merlot rosé ou blanc avec le Chiar di Luna, bianco di Merlot 2015) et le IL 2011 de Gianfranco Chiesa, Rovio.

Comme quoi, les Tessinois n’ont pas dit le dernier mot en matière de merlot, quel que soit le millésime ! Ils le démontrent avec le Prix Gran Maestro, qui récompense un merlot le mieux jugé sur trois millésimes, Il Canto della Terra 2011-2012-2013, de la Cantina Monti, à Cademario.

©thomasvino.ch