Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Le temps des palmarès

Le Grand Prix du Vin Suisse a désigné ses champions, le dernier jour d’octobre, à Berne. Belle reconnaissance pour les Frères (Christian et Julien) Dutruy, à Founex, en Terre Sainte vaudoise: jeunes, doués et dynamiques dans leur toute nouvelle cave! GaultMillau Suisse, redevenu le «guide jaune», a désigné Frank Giovannini «cuisinier de l’année» dans son édition 2018: le nouveau FG de Crissier, ce printemps, nous laissait poindre cette confirmation au sommet…

Autre classement, celui qui, tous les trois ou quatre ans, qualifie les habitudes des Suisses en matière de consommation de vins. Et qui désigne aussi son palmarès des cantons les mieux perçus par un panel de sondés représentatif: le Valais devance largement Vaud.

Les vendanges se sont étirées jusqu’au début octobre, en Suisse. Le millésime 2017, quoique de quantité inférieure en raison à la fois du gel, de la grêle et de grande chaleur de l’été, est toutefois présenté comme un des meilleurs de ce début de millénaire! Attendons pour goûter ces rares vins!

Quelle succession pour les vignerons qui arrivent à 60 ans? Le populaire Philippe Gex, à Yvorne, a trouvé sa solution: le Domaine de la Pierre Latine a été vendu à André Hoffmann, vice-président du WWF International et du groupe pharma Roche. Il vient d’acheter un domaine en Bourgogne: la France s’inquiète des ventes de domaines hors milieu vitivinicole… Bien connu des Romands, le Château de La Chaize, dans le Beaujolais, a été vendu, cet automne, par sa famille historique au groupe lyonnais Maïa, actif dans l’immobilier, notamment, A Yvorne, Bernard Cavé continuera à vinifier les vins de La Pierre Latine et ses propres vins: 2016 fut son vingtième millésime.

Restructurée, Swiss Wine Promotion  n’a pas tardé à connaître des turbulences autour de son nouveau président, Martin Wiederkehr, qui pourrait céder sa place: il n’y serait pas opposé… Encore faut-il, pour le pousser dehors, lui trouver un successeur!

Rayon vins valaisans, début septembre, Provins a présenté son vin d’élite, Electus 2013: nous l’avons dégusté et comparé à d’autres vins de ce même millésime si difficile. La jeune vigneronne valaisanne Valentina Andrei est une des trois «rookies» de GaultMillau, cuvée 2018 (déjà!) et son Top 100 des vignerons suisses. Y figure notamment le Clos de Tsampehro, projet hors du commun, qui atteint, en son millésime V (cinq!), son rythme de croisière.

Rayon bio, le plus grand domaine «bourgeon» de Suisse, Les Coccinelles, à Saint-Aubin (NE), vient de fêter ses 25 ans. Son exploitant, Pierre Lambert, répond à la question — passionnante! — de savoir si le très helvète Divico, cépage ne nécessitant aucun traitement à la vigne, va faire avancer la cause des vins bios en Suisse…

Cette année, nous sommes partis en reportage sur les traces du Sagrantino di Montefalco en Ombrie, DOCG qui fête ses 25 ans, et en Sicile, où le Grillo et le Nero d’avola seront désormais obligatoirement DOC, dans la Ribera Del Duero et la Rioja, sur les traces de Vega Sicilia, en Grèce, avec une évocation du muscat de Samos et le vin à l’accent vaudois de l’île toute proche de Patmos, paru dans le magazine encore! Ou, chaque mois, paraît, désormais, sous ma signature, une rubrique vin: découvrez la première et la deuxième ici.

Bonne lecture, et merci de me suivre sur Facebook, Twitter et Linkedin!

PS: Et pour ceux qui me suivent en «live», rendez-vous le mardi 7 novembre 2011, dès 17 h., au bar à vins le Midi 20, rue du Midi 20, à Lausanne, pour déguster les vins de Fredi Torres, le Lausannois du Priorat, personnalité hors du commun!

Pierre Thomas, journaliste indépendant.