Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 3 septembre 2008 dans Vins suisses

Vaud — Les pinots noirs en pointe au Mondial 2008

Vaud — Les pinots noirs en pointe au Mondial 2008

«Mondial du Pinot» 2008 à Sierre
La revanche des pinots noirs vaudois
Au Grand Prix du Vin Suisse, ce printemps, les pinots noirs vaudois se sont plantés. Mais ils ont pris leur revanche au Mondial du Pinot noir.
Pierre Thomas

Même lieu (Sierre), même organisateur (VINEA), mais autre jury (national une fois, international l’autre) et autre moment (fin juin et mi-août), et autres vins, le plus souvent: ainsi sont les concours, où l’on rit à l’un et pleure à l’autre. Le seul à tirer son épingle du jeu sur les deux tableaux, en pinot noir, est le jeune Jean-Christophe Piccard, du domaine homonyme, à la route du Daley, à Lutry. Sa cuvée «Aluniscence» 2006 décroche la seule médaille d’or vaudoise du concours national et une des huit médailles du même métal au Mondial du Pinot.
Le Vully lauréat en rouge et en blanc

Dans cette dernière confrontation, près de 40% de vins étrangers (sur 1'100 échantillons) étaient en compétition. 58 des 101 médailles d’or sont helvétiques, mais aucune grande médaille d’or. Derrière les 26 vins valaisans, les Vaudois décrochent huit distinctions, devant les Grisons et Schaffhouse, six chacun. Parmi les lauréats, il y a des récidivistes, comme le Domaine de Sarraux-Dessous (pour le 2007), de Bolle & Cie, à Luins, comme l’an passé, le pinot noir en barriques 2006 d’Alain Neyroud et Gianni Bernasconi, à Chardonne, le 2005 en fûts de chêne du Château Le Rosey, à Bursins, et, le duo Rolaz-Penta (Hammel), avec le Domaine de Crochet 2006, à Mont-sur-Rolle.
Rares rouges vaudois

A la faveur de l’élargissement du concours à tous les pinots (effervescent, doux, rosé, et pour la première fois, gris ou blanc), Daniel Matthey, de Vallamand-Dessus, décroche deux médailles d’or, l’une pour son pinot noir «Réserve du Patron», l’autre pour son pinot gris «Prince de Val», les deux en version 2007. Enfin, le Domaine Rosset, à Rolle, connu comme pépiniériste, obtient de l’or, avec son pinot noir «Patriote» 2006.
Le même domaine, avec un Gamaret «Patriote» 2006, décroche une des quatre places pour les rouges vaudois parmi les finalistes du Grand Prix du Vin Suisse, dont les triomphateurs seront dévoilés à Zurich, le 7 novembre. Dans la même catégorie figure le Crescendo 2006, d’Alain Rolaz, Domaine de Chantegrive, à Gilly. Et deux gamays vaudois 2007 parmi les six finalistes de ce cépage, Le Satyre, de Noé et Noémie Graff, à Begnins, et celui de l’Association viticole d’Aigle. En blanc, le duo Penta-Rolaz, Hammel, place le chardonnay Clos de la George 2006 d’Yvorne.
Chasselas mieux notés

Rayon chasselas les Vaudois sont mieux lotis. Ils sont cinq sur six: les dézaleys L’Ermite, de Pascal Fonjallaz, et Sous-Marsens de Philippe Rouge, tous deux d’Epesses, l’Yvorne Château Maison-Blanche, le Domaine des Faverges, et le Bérolon, de la Cave du Consul, à Perroy (tous du millésime 2007). Sur onze catégories, les Vaudois ne sont présents que dans quatre d’entre elles ; toutefois, le Grand Prix du Vin Suisse n’est que la pointe de l’iceberg. Au-delà des 66 finalistes, la même dégustation a attribué 260 médailles d’or, dont 18 pour des Vaudois en chasselas 10 en assemblages rouges et autant pour l’ensemble des autres catégories.
VO de l'article paru dans
24 heures le 3 septembre 2008