Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 9 février 2017 dans Actus - News

Michelin 2017 : trois macarons à Yannick Alliéno

Michelin 2017 : trois macarons à Yannick Alliéno

Un seul restaurant obtient trois étoiles au Michelin 2017, le 1947 au Cheval Blanc, de Yannick Alliéno, à Courchevel. Non loin, dans les Alpes savoyardes, Marc Veyrat décroche à nouveau 2 étoiles dans sa maison des Bois, rescapée d’un incendie.

A Bordeaux, l’ex-restaurant brièvement tenu par Joël Robuchon, La Grande Maison, rachetée par le négociant en vins et propriétaire de châteaux bordelais Bernard Magrez, est à deux macarons, comme son concurrent direct, ouvert par l’Anglais Gordon Ramsay, Le Pressoir d’Argent. Et l’Hostellerie de Saint-Emilion revient à deux étoiles.

Peu de promotions dans les environs de la Suisse, parmi les 12 deux étoiles et les 58 une étoile. On notera qu’à Paris, la restauration d’hôtel se porte bien, en témoigne deux restos un macaron au George V, le George et l’Orangerie.

Dans les régions viticoles, abondance de biens (à une étoile) aussi, avec, en Alsace, Julien Binz à Ammerschwir (Alsace), Girardin, à Colmar et l’Alchémille à Kaysersberg, le Château de Mercuès, à Cahors, le Jardin de Benjamin, au Château de Berne, domaine viticole des Côtes-de-Provence, le Domaine du Colombier, à Montélimar (Côtes-du-Rhône), le Logis de Cadène, à Saint-Emilion, et le Château de Mirambeau, rive droite de l’estuaire de Gironde, après Bordeaux. Et à Paris, chez Divellec, une très ancienne adresse de «nouvelle cuisine» du 7ème, retrouve «son» étoile…

©thomasvino.ch