Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 4 juillet 2012 dans Vins suisses

1er Mondial du Chasselas: un «vieux» fait mieux que le champion!

1er Mondial du Chasselas: un «vieux» fait mieux que le champion!

C’est un Yvorne Grand Cru, Clos du Rocher 2011, d’Obrist, à Vevey, qui peut se parer du titre de «champion du monde» des chasselas 2012. Il a été sacré vendredi 6 juillet 2012, à Aigle. Il obtient aussi la distinction de meilleur vin à plus de 15’000 bouteilles. Mais le trophée du «meilleur classement toutes catégories», doublé du «meilleur vin vaudois classé» et du «premier prix des vieux millésimes» revient à un Dézaley-Marsens Hautcrêt 2001, de Dubois Fils, à Epesses, domaine repris cet été par Salomon Dubois, 28 ans, des mains de son père Jean-Daniel, qui s’était séparé de son cousin Christian en 1978.
Par Pierre Thomas
Avec 95,8 points sur 100, ce «vieux millésime» devance le mieux noté des «jeunes», l’Yvorne Clos du Rocher 2011 d’Obrist SA (93,8 pts) et deux fendants, le 2011 de Daniel Magliocco, à Saint-Pierre-de-Clages et le 2010 Grand Métral de Provins-Valais. Le premier vin allemand de la région de Bade, l’Edition Sonnenstück 2011 du Schloss Burgeln, vinifié par la coopérative de Schliengen-Mülheim, se classe 7ème des vins blancs secs.
En vin doux, la Douceur Capricieuse 2010, un chasselas flétri, des frères valaisans Antoine et Christophe Bétrisey, de St-Léonard, grande médaille d’or au Mondial de Bruxelles avec leur assemblage Douceur… Malicieuse 2010, l’emportent. C’est le seul vin de sa catégorie à dépasser les 90/100 (91).
Si le couperet de la médaille d’or était tombé à 90 points, seuls 4 vieux millésimes et ce seul vin doux auraient été récompensés — les vins blancs secs, jeunes, ont été plus généreusement notés, mais 36 sont notés à plus de 90 points, contre autant entre 89 et 90 points, et seulement 5 vins entre 92 et 93,4 points. Aucune «vinification spéciale» n’a obtenu l’or, mais le Neuchâtelois Dimitri Engel, vainqueur en Allemagne, en 2011, avec un chasselas tranquille, l’emporte avec «L’Espiègle» 2010, un mousseux tiré de chasselas.
Les fendants mieux classés que les Lavaux
Les quatre médailles d’or des vieux vins se partagent entre les barons du Dézaley que sont les Dubois Fils à Epesses (Tour de Marsens-Hautcrêt 2001) et les Dubois Frères SA, à Cully, premiers et troisièmes, et le président de la Baronnie, Luc Massy, et son fameux Chemin de Fer, deuxième avec un 1985, et quatrième avec un 2000, juste derrière le Dézaley Vase no 4 Tour de Marsens du même grand millésime (lire notre article sur le Dézaley et les vieux millésimes).
Par contre, quand il s’agit de chasselas jeunes, notamment dans le millésime 2011, Lavaux et ses prestigieux grands crus ne figure pas dans le peloton de tête: aucun Lavaux parmi les 25 premiers de la catégorie des blancs secs, où les fendants sont en surreprésentation (2ème, 3ème, 5ème, 6ème).
Parmi ces 25ers vins figurent 9 fendants (valaisans), 7 La Côte, 6 Chablais, un Bonvillars, un Allemand et un Neuchâtel, le Champréveyres 2011 des Caves de la Ville de Neuchâtel, déjà sacré meilleur chasselas neuchâtelois (trophée de la Gerle d’Or) le 21 juin 2011.
Sacré premier à Aigle… mais 95ème à Lausanne!
Le «champion du monde», le Clos du Rocher d’Yvorne, d’Obrist, noté 93,4 points au Mondial n’a été crédité que de 88,4 points (médaille d’argent) et classé au 95ème rang des chasselas de la Sélection des vins vaudois, quelques jours avant le Mondial, avec des jurés différents, évidemment.
Le deuxième vin vaudois est un Chablais-Aigle 2011 Saint-Eloi, de Bujard, également du groupe Schenk (holding qui, avec ses sociétés filles, classe neuf vins sur les vingt premiers, aux 1er, 3ème, 5ème, 10ème, 12ème, 14ème, 17ème, 18ème et 19ème rangs).
Le premier La Côte est 9ème, un Aubonne Grand Cru 2011 du Domaine du Moulin à Aubonne, de Jean-Daniel Vautier-Morimoto, juste devant le Domaine du Petit-Cottens, Réserve 2011 Grand Cru, à Luins, vinifié par Schenk, puis L’Arquebuse 2010 de la Cave des viticulteurs de Bonvillars, devant le Château de Duillier 2011 (La Côte) et le Château Maison-Blanche 2011 (groupe Schenk), Grand Cru d’Yvorne classique, également septième dans les anciens millésimes, avec un 1998.
Palmarès complet sur www.mondial-du-chasselas.ch.
©thomasvino.ch