Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 16 mars 2015 dans Lu sur Internet

100 châteaux «chinois» à Bordeaux

100 châteaux «chinois» à Bordeaux

Le site Internet du Figaro relaie une intéressante enquête de l’agence AFP sur les investissements chinois dans le Bordelais. La barre des 100 propriétés a été passée au début 2015. Cela ne représente qu’entre 1’500 et 2’000 hectares de vignes en AOC, soit 1,5% des 7’000 exploitations.

Chaque année, 100 propriétés changent de main dans le Bordelais: un tiers retournent à des Français, un tiers passent à des Chinois, un tiers à d’autres, dont les Belges, premiers propriétaires hors-Hexagone jusqu’ici, qui viennent de se faire devancer par les Chinois.

Peu de châteaux cotés dans le lot, à part Bellefont-Belcier, les propriétés de la famille Thienpont à Margaux et celle du «flying winemaker» Michel Rolland, à Pomerol, qui s’est assuré une confortable retraite payée par les Chinois, après que son ami américain Bob Parker eut vendu son Wine Advocate à des Chinois de Hong Kong…

Si les exportations de vins de Bordeaux ralentissent vers la Chine, celle-ci reste le premier consommateur de vin rouge au monde. Parmi les mesures du ralentissement du commerce vers la Chine, l’AFP, qui a fait son enquête à Bordeaux, oublie de citer le frein à la frénésie des cadeaux de prix et, surtout, la production de vins chinois à base quasi-exclusive du cépage bordelais cabernet-sauvignon (5ème pays producteur au monde). Désormais, les Chinois boivent chinois, comme on avait pu le constater sur place, en 2014.

©thomasvino.ch