Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 6 juillet 2016 dans Vins suisses

Sélection des vins vaudois 2016  L’or explose grâce au millésime 2015

Sélection des vins vaudois 2016
L’or explose grâce au millésime 2015

Les vainqueurs de la Sélection des vins vaudois 2016 ont été récompensés, jeudi 6 juillet, à Montreux : grâce à son président, Pierre Keller, l’Office des vins vaudois entretient un partenariat privilégié avec le Festival de jazz, qui fête cette année ses 50 éditions. Pour les vins vaudois, le riche millésime 2015 a fait exploser le compteur à médailles : 162 vins en or, soit 70% de plus que l’an passé.

Par Pierre Thomas

Le nombre de vins et de candidats est resté semblable : 904 vins ont été présentés par 300 producteurs, ces deux dernières années. Le jury reste massivement masculin : pour 64 jurés, 7 femmes seulement (elles étaient 13 pour 74 l’an passé).

Comme la Sélection vaudoise applique les règles des concours patronnés par l’Union suisse des œnologues, elle est limitée à 30% de médailles, quel que soit son «métal». Pour 95 or, il y avaient 185 argent en 2015 ; en 2016, les 162 médailles d’or font baisser le quota d’argent à 135 médailles, et hausser le niveau pour les obtenir de 87,2 à 88 points !

sel_vd

Au nez et à la barbe des chasselas!

Le grand vainqueur de cette joute n’est ni un chasselas, ni un vin rouge, mais une «spécialité blanche» sèche, un Gewurztraminer 2015 de Nicolas Jaccoud, du Domaine de Chantemerle à Tartegnin, gratifié de 95/100 et qui remporte le Trophée Master 2016. Dans la même catégorie, le Sauvignon gris 2015 de Reynald Parmelin, du Domaine de la Capitaine à Begnins, se classe deuxième et remporte le prix bio. En chasselas 2015, le 1er prix revient à Jean-Daniel Porta, d’Aran-Villette, pour Le Daley, devant deux outsiders, La Pépite, de Michel Guibert, Domaine de Joli Clos, à Etoy, à égalité avec Le Coup de Lune, des Caves du Château de Montmagny, au Vully, où Daniel Mathey et Steve Loup sont associés. Troisième, un 1er Grand Cru d’Yvorne, du Domaine de l’Ovaille des frères Frédéric et Philippe Deladoey. Les chasselas des millésimes 2013 et 2014 ont aussi leur champion, une vieille connaissance, le Dézaley-Marsens Grand Cru De la Tour, Vase No 4, 2013, des Frères Dubois, à Cully, devant un Vinzel Grand Cru 2014, de Jean-Daniel Monachon, et le chasselas le plus vendu de Suisse, sans doute, l’Aigle Les Murailles 2013, AOC Chablais, de Badoux Vins SA.

Toutes les régions vaudoises sont bien représentées dans le palmarès : en rosés, La Côte est ex-aequo avec les Côtes-de-l’Orbe, avec le Rosé du Consul 2015, des frères Laurent et Nicolas Martin, à Perroy, et Les Cicadelles 2015, de la Coopérative des 13 Coteaux, à Arnex-sur-Orbe.

En gamay, La Côte monte sur la plus haute marche du podium, avec le 2015 de Roland Locher, du Domaine de Marcy, à Saint-Prex, devant la Cuvée Origine 2015, de la Cave du Château de Valeyres, en Côtes-de-l’Orbe, et le Gamay de La Treille 2015, des Frères Dutruy, à Founex.

Une mondeuse 2014 titrée

Au tour de Lavaux, en pinot noir, avec le 1er rang de Jean-René Gaillard, à Epesses, avec son 2015, devant la cuvée en fûts de chêne 2012 Vinzel du Château Le Rosey, à Bursins, et la Cuvée du Baron 2015, de la Cave du Château de Valeyres, en Côtes-de-l’Orbe. Dans les autres cépages rouges purs, c’est un 2014, qui plus est une Mondeuse noire, du Domaine des Rueyres à Chardonne, de Jean-François et Michel Cossy, qui s’impose, devant un autre vin de Michel Guibert, Domaine du Joli Clos à Etoy, le 41 Carats 2014, ex-aequo avec un récidiviste, Alain Rolaz, à Gilly, et son cabernet franc Crescendo 2013, et un autre rouge-culte vaudois, la Syrah de Saint-Saphorin, de Marco et François Grognuz, Cave des Rois, à Villeneuve.

En assemblages rouges, belle réussite d’ensemble de Benjamin Morel, de la Cave du Château de Valeyres, déjà citée deux fois, avec Le Courson 2015, devant le Haute-Cour 2014, de Luc Pellet, à Mont-sur-Rolle et le Merlot-Diolinoir 2014, des Frères Dutruy à Founex. En vins liquoreux, Lavaux s’impose avec Grains d’Amour 2015, de Laurent Berthet, à Cully, 1er ex-aequo avec un Solaris 2013, d’Eric Schöpfer, de Champagne. Et en mousseux, retour à La Côte, avec Philippe Bovet, de Givrins, et son brut 2012.

Pluie d’or sur les «grandes caves»

Au niveau des médailles d’or, les «grandes caves» font une razzia : la coopérative Uvavins, à Tolochenaz, avec 7 médailles d’or (et 5 d’argent) et Badoux Vins SA, avec 7 d’or (mais 3 d’argent), devant deux autres entités du groupe Schenk, Obrist, à Veveyet Bolle & Cie, à Morges (toutes deux avec 4 médailles d’or et une épéclée d’argent). Quatre autres producteurs font aussi bien, avec quatre ors donc, le Château de Valeyres-sous-Rances, le Château de Duillier (près de Nyon), La Capitaine, à Begnins, et les Frères Dubois, à Cully.

De son côté, le label Terravin se félicite d’avoir réussi à placer massivement ses lauréats parmi les trois premiers chasselas jeunes et à hauteur de 53% des chasselas en or. Le label avait fait presque aussi bien avec 47% des vins vaudois médaillés d’or au Mondial du Chasselas, dont le Morges Vieilles Vignes 2015 victorieux. Alors que les vins labellisés Terravin ne représentent que 6,5% du volume des vins AOC.

Tous les résultats sont en ligne sur www.ovv.ch