Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 31 août 2017 dans Actus - News

Mondial des Pinots — Les 2015 valent de l’or en grand

Mondial des Pinots — Les 2015 valent de l’or en grand

La boîte à malice du 20ème concours des Pinots, à Sierre, consacre, avec le record de 6 grandes médailles d’or, des producteurs peu connus, dont deux Zurichois, un Valaisan et un Grison, la maison Cotinelli, grande triomphatrice de la compétition. Les résultats ont été dévoilés en lever de rideau de VINEA, à Sierre, ce vendredi 1er et ce samedi 2 septembre.

Dans les Grisons, le négoce Cotinelli, qui appartient au groupe Ploza, connu en Engadine et en Valteline, a été fondé il y aura 150 ans, qu’il fêtera l’an prochain. Mais la maison possède aussi 22 hectares de vigne et vinifie son propre pinot noir de Coire depuis bientôt 70 ans. Ses vins sont servis dans les trains suisses, CFF et Express des Glaciers… C’est donc son Halde Chur 2015 qui reçoit la meilleure note du concours (et le prix VINEA), assortie d’une des 6 médailles grand or, et, logiquement, le prix du meilleur pinot noir suisse.

Un autre producteur grison, Georg Schlegel, Zur Alten Post à Jenins, a présenté la meilleure sélection sur trois ans, de 2005 à 2007 et remporte le prix Gran Maestro. Les autres gagnants des grandes médailles d’or ne sont pas très connus : le régional de l’étape, la Cave du Village à Noës, Jean-Pierre Monet, avec Larme de cerf 2015, deux zurichois, Mathias Bechtel, à Eglisau et la Schweizer Weinmanufaktur à Wolfhausen (Schweizer étant le nom du propriétaire !), ainsi qu’un domaine néo-zélandais, Saint-Clair Family, à Marlborough, avec des pinots de 2015. Seul 2016, le Eiswein rosé produit en Allemagne par Ralph Anselmann, membre assidu du jury de plusieurs concours internationaux.

Un concours international très helvétique

Ironie, Swiss Wine Promotion récompense le meilleur pinot blanc, un 2013, qui est… allemand, de la coopérative de Bötzingen. Le meilleur pinot gris est bâlois, un Strohwein 2016 de Tchäpperliweine, le meilleur assemblage, argovien, la Cuvée Andrea 2013 de G. Wunderlin à Zeiningen.

Le prix bio n’échappe pas au Domaine de La Capitaine, à Begnins, pour un pinot gris 2016 de La Côte (vaudoise), le prix du meilleur mousseux revient au Bel Héritage 2012, du Neuchâtelois Mauler & Cie et il y a quand même un Valaisan, de Salquenen, dans ce palmarès des prix spéciaux, Philippe Constantin, Cave Saint-Philippe, avec son Saint-Jean-Baptiste 2015.

Les deux tiers des médailles d’or sont suisses : sur 95 vins en or, 37 valaisans, 12 vaudois, 8 neuchâtelois, et têtes de liste de la Suisse alémanique (pas moins de 40 médailles d’or !), Argovie, 7, et les Grisons, 6. A l’international, l’Allemagne en récolte 12, le Canada, la France et la Slovaquie, chacun 3.

Résultats détaillés sur www.mondial-des-pinots.com

©thomasvino.ch