Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 26 octobre 2018 dans Actus - News

Production mondiale de vin: 2018, année de rattrapage

Production mondiale de vin: 2018, année de rattrapage

Derrière la Géorgie (+ 57%), la Suisse (+ 39%) figure au deuxième rang mondial des vignobles qui ont le plus produit en 2018 par rapport à 2017, selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV). Manière biaisée de voir les choses ! En réalité, presque partout dans le monde, la différence avec 2017 est en fait un rattrapage.

Avec 12% d’augmentation, la récolte prévue en 2018 s’inscrit, avec 282 millions d’hl dans les plus hautes de ces vingt dernières années. La plupart des dernières années se situent sous la barre des 270 millions d’hl. En 2017, plus basse production sur le même laps de temps, elle avait été de 251 mios d’hl, contre 273 en 2016, 277 en 2015 et 270 en 2014. Avec 2018, 2013 a été une des plus grosses productions mondiales, avec 290 mios d’hl, dépassée uniquement par 2004, 298 mios d’hl.

En 2018, tous les pays affichent une augmentation par rapport à 2017, selon les prévisions. 6èmeproducteur mondial, la Chine n’a pas livré de pronostic : selon nos observations sur place, l’année 2018 n’y a pas été bonne, ni en quantité, ni en qualité, en raison d’accidents climatiques à répétition (lire notre reportage dans Le Matin-Dimanche de ce dimanche !). Elle devrait atteindre 11 mios d’hl, soit 10 fois plus que la Suisse (1,1 mios d’hl, soit 110 millions de litres, contre 80 millions en 2017, le millésime historiquement le plus bas de ces trente dernières années…). La Suisse figure au 23ème rang des producteurs de vins du monde, à égalité avec la Bulgarie : le Brésil (300 mios de litres) et la Moldavie (200 mios de litres) sont avant elle.

Des chiffres à relativiser…

Ces 30 millions de litres supplémentaires en Suisse sont peu de chose par rapport au 980 millions de litres supplémentaires de la France (+ 27%), 840 mios de l’Espagne (+ 26%), 600 mios de l’Italie (seulement + 14%), 230 mios de l’Allemagne (+ 31%). Seuls le Portugal (- 22%) et la Grèce (- 15%) ont reculé en Europe. Grosses récoltes aussi en Argentine et au Chili, mais plus faible en Australie et surtout en Afrique du Sud (- 12%), à cause de la sècheresse.

©thomasvino.ch