Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 6 mai 2009 dans Actus - News

Suisses en force au Concours Mondial de Bruxelles

Suisses en force au Concours Mondial de Bruxelles

Concours Mondial de Bruxelles 2009
Les Suisses en force
S’ils n’ont décroché aucune des quelque 60 grandes médailles d’or récompensant le top des 6.289 vins dégustés à Valencia (Espagne) par les jurés du Concours Mondial de Bruxelles, les vins suisses ont tout de même ramené 18 médailles d’or et 33 médailles d’argent, pour 193 échantillons présentés.
Pierre Thomas, de retour de Valencia
Ce palmarès est régionalement mieux panaché que celui des Vinalies internationales de Paris, où les Valaisans font la loi, tant pour les dégustateurs que pour les vins dégustés. Certes, 21 crus du Vieux-Pays ont décroché les deux tiers des médailles d’argent suisses, mais pour l’or, ils ne sont «que» 8 (sur 18). Parmi elles, trois syrahs, la Cayas 2006 (JR Germanier), celle de Diego Mathier 2007 (Nouveau Salquenen) et celle de Jean-Louis Mathieu 2008. Ce dernier, de Chalais (VS), place au plus haut niveau son Sauvignon blanc 2008, Rive gauche. Un assemblage rouge 2006 de la Combe d’Uvrier, de Varone, à Sion et la Cuvée rouge Rosmarie Mathier 2007 (Nouveau Salquenen) complètent le tableau valaisan, avec la petite arvine Pierre Ollaire 2008 de Robert Gilliard et l’Heida (païen) de La Leyraz 2008 de Rouvinez.
Le Chablais et Neuchâtel
Belle performance de l’Association viticole d’Yvorne (VD), avec deux fois de l’or, pour deux vins rouges, un assemblage de cépages nobles en barriques 2007 et, de la même collection Vigne d’Or, un Pinot noir fût de chêne 2007. Ce dernier cépage permet aussi au Château de Vaumarcus 2007 (NE, Caves Châtenay-Bouvier) de se distinguer, tandis qu’un autre Neuchâtelois, le Domaine E. de Montmollin Fils à Auvernier décroche l’or avec un viognier 2008.
Troisième neuchâtelois à ce niveau, le mousseux Mauler Cordon d’or Brut, distingué comme un autre effervescent, le Premier Cru Brut du domaine genevois de La Planta.
Deux rouges 2003 en or!
D’autres Vaudois décrochent  l’or dans des registres où le «pays du chasselas» n’est pas attendu : avec le vin doux Quentus 2007, des Frères Dubois, habitué à ce niveau, et le Domaine du Chêne, à Bex, avec un chardonnay 2007, le Clos de la Châtelle. Marc-Henri Leyvraz, figure de Lavaux, à Rivaz, a eu le culot de présenter deux assemblages rouges du millésime… 2003, Les Mystères, un dézaley, et Le Prestige, élevé en barriques.
Et deux autres médailles d’or sont à mettre au crédit d’un domaine de Lavaux, le Domaine d’Aucrêt, et sa distillerie, pour une prune de Damas et un alcool de coing. Car le Concours mondial de Bruxelles juge aussi les alcools…
15 ans d'expérience(s)
La compétition offre, du reste, depuis plus de 15 ans, plusieurs originalités.
D’abord, les journalistes spécialisés (dont, fidèlement, Pierre Thomas…) y sont mieux représentés que dans les autres concours de vins, que les œnologues ont tendance à considérer comme une chasse gardée.
Ensuite, avec l’Institut de statistiques de l’Université de Louvain, le concours a développé un modèle mathématique pour éviter la dispersion des jugements et «lisser» les résultats des jurys trop sévères ou trop coulants.
Enfin, le concours est itinérant : Bordeaux en 2008, Valencia (Espagne) en 2009 et le prochain, en 2010, aura lieu à Palerme, en Sicile.
A noter aussi que les vins suisses sont très présents au CMB : la Suisse fait partie des huit pays qui soumettent près de 200 vins (193 pour la Suisse) et plus. Dans les petits pays, seule la Grèce fait mieux (243 vins), comme les gros exportateurs que sont le Chili (324) et l’Afrique du Sud (204). La France avec plus de 2000 vins (2086, dont 916 du Bordelais !), l’Espagne, avec 1245 vins (en forte progression, en raison du lieu du concours…) et l’Italie, 634 vins, forment le trio de tête, conforme à la production mondiale que ces trois pays dominent. Le Portugal suit avec 417 vins, dont de nombreux portos.
©thomasvino.com, 05.05.09