Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 28 juin 2010 dans Actus - News

Vu et bu sur le Net

Vu et bu sur le Net






Vu (et bu…) sur le Net





Des vinéos pour mettre
le vin à la bouche

L’œnovidéo existait déjà : c’est le nom d’un festival, qui a couronné cette année un film (suisse, forcément…) sur Marie-Thérèse Chappaz, ce printemps, pour sa dix-septième édition. Mais le vin s’infiltre sur le net, assez rapidement et très sûrement. Depuis peu, le site www.espritvin.ch permet de découvrir une sélection de six vins, commentés en ligne et en direct, via youtube, par des sommeliers, sous le néologisme de vinéo.
On peut acheter ces vins, en ligne également, et aussi par carton découverte des six bouteilles présentées. L’initiateur de ce projet est un Lausannois, Thierry Cloux. Pour sa première sélection, il a choisi six vins, trois valaisans et trois français. Tour à tour, Nathalie Borne, qui fut sacrée meilleur sommelier romand 2003, tenancière de l’Auberge de La Charrue à Aclens, et Yvan Letzter, sommelier du Chésery, à Gstaad, sommelier de l’année 2008 selon le guide Gault Millau suisse, commente, en 2 minutes top chrono, le vin.
L’idée n’est pas totalement nouvelle : une jeune Québécoise, Aurélia, «folle de vin», se filme en train de déguster, sur www.bussurlenet. Par un heureux hasard, le sommelier suisse et la passionnée québécoise ont commenté le même vin : la cuvée Les Calcinaires 2008 du Domaine Gauby. Comparez leur numéro-dégustation!  Et cliquez ici : Letzter ou Aurélia (descendre jusqu’à la date du 17 juin).
La première sélection de ce réseau de «goût en images» est uniquement en vente en ligne, jusqu’à la fin de l’été. Ensuite, tous les deux mois, à nouveau six vins, commentés par des sommeliers ou des chefs de cuisine. D’ici un an, une cinquantaine de clips, pardon de vinéos, constitueront un témoignage en ligne de ces dégustations, une sorte de mémoire vivante du vin, sachant qu’à chaque vendange, le nouveau millésime doit s’apprécier différemment. Et que rien ne remplace la dégustation en live, surtout auprès de ceux qui se contentent de quelques chiffres dans un prix courant. Par exemple, la note de Parker et le prix en regard… Ou les actions en grandes surfaces par six bouteilles au prix d’une (pauvre vigneron!).
23.06.10©thomasvino.com