Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 16 novembre 2010 dans Actus - News

Un Valaisan du marketing horloger à l’IVV

Un Valaisan du marketing horloger à l’IVV






Nouveau directeur des Vins du Valais
Un «horloger» pour remettre les pendules à l’heure

Il a commencé sa carrière aux Bains de Saillon, l’a poursuivie dans le groupe Swatch, avant de tâter du tourisme (à Verbier-Saint-Bernard), le Valaisan Gérard-Philippe Mabillard, 45 ans, est le nouveau directeur de l’Interprofession de la vigne et du vin du Valais.
L’info, certes, n’a guère été diffusée hors du Vieux-Pays. Le site Internet des vins du Valais n’en souffle mot. Mais le nouveau directeur a accordé une interview à notre consoeur France Massy, parue dans Le Nouvelliste du 15 novembre 2010.
Pour l’essentiel, l’engagement du nouveau directeur s’est fait très rapidement, suite au différent et à l’arrêt-maladie de son prédécesseur, Pierre Devanthéry. Sa première mission est de se mettre dans le bain, de préparer la Nuit des Etoiles, fixée, à notre connaissance, au vendredi 10 décembre. Ensuite, cap sur la mise en œuvre de la stratégie marketing de l’IVV courant jusqu’en 2012, qui doit permettre aux vignerons-encaveurs valaisans «de rester les leaders en Suisse».
Du cinoche
Et si Pierre Devanthéry se la jouait très rock’n roll dès le départ, Gérard-Philippe Mabillard cite abondamment ses relations dans le cinéma. Gégé Depardieu, grand faiseur (de petits crus), lui aurait dit : «Le vin, c’est la vie», et il a abreuvé de magnums et de jéroboams d’humagne rouge et de cornalin nombre d’acteurs, comme, excusez du peu, Clint Eastwood, Georges Clooney, Win Wenders, Johny Depp ou Emma Thompson.
Normal qu’avec un prénom comme le sien, Gérard-Philippe Mabillard se la joue cinoche et on verra si tout cela n’est que «Légendes d’automne»… et si l’information dépassera le non moins légendaire verrou de Saint-Maurice.
©thomasvino.com