Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 13 novembre 2011 dans Actus - News

Dézaley et Calamin reviennent par la fenêtre

Dézaley et Calamin reviennent par la fenêtre

Le règlement des appellations vaudoises de l’été 2009 a, par contre-coup, remis les ex-grands crus d’office Dézaley (lire notre dossier historique) et Calamin, classés par la précédente législation, dans le rang des vins de Lavaux. Certains vignerons n’ont pas dit leur dernier mot. Ils veulent redonner leurs lettres de noblesse à ces deux ex-grands crus. Il s’agirait de les accepter comme appellation d’origine contrôlée (AOC) à part entière, avec un cahier des charges plus sévère que le règlement cantonal, qui s’applique aux six AOC régionales (Lavaux, La Côte, Chablais, Bonvillars, Côtes-de-l’Orbe, Vully). La demande a été faite au Département de l’économie du canton de Vaud. Le Conseil d’Etat, en acceptant, cet été, une seule AOC pour le Vully vaudois et fribourgeois, a ouvert une brèche. Mieux (ou pire, question de lecture…), il avait déjà prévu une lex Champagne, pour la petite commune vaudoise: si son nom apparaît sur une étiquette, le contenu de la bouteille doit provenir à 100% de Champagne. Sur le fond, il y aurait six AOC régionales, deux AOC de «cru», en plus des grands crus, possibles dans tout le canton, et des premiers grands crus, dont une vingtaine sont dans le pipeline pour 2010. Les intéressés pour 2011 doivent s’annoncer jusqu’au 15 novembre. La Fédération vaudoise des vignerons a demandé un délai de réflexion pour examiner en détail la proposition pour reclasser le Dézaley et le Calamin. Quant au consommateur, il aura intérêt à apprendre par cœur les subtilités de la législation…

©thomasvino.ch