Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 26 juin 2006 dans Retour du marché

A comme Abricots valaisans

A comme Abricots valaisans

Retour du marché du Matin du samedi 25 juin 2005
Le temps des abricots
Sur la photo, ils sont joufflus et colorés comme les «putti» des peintres de la Renaissance… Seul défaut, ils ne sont pas valaisans. Pas encore. Les premiers ne vont pas tarder à arriver.
Pour les abricots du Valais, on a l’impression que ça n’est jamais le moment, même si la pleine saison court du 15 juillet au 15 août. Pas tout faux, foi de Régis Métrailler: «Pour acheter ses abricots, il faut être très curieux!»
Curieux, lui il l’est, et même original et obstiné. A 50 ans, il a suivi les pas de son père, ouvrier d’usine et paysan de montagne. Dès 1997, sur le coteau de Baar près de Nendaz, il a planté 6'000 arbres sur 11 hectares de vergers. Il a divisé son domaine, aux deux tiers loué, en 40 parcelles, échelonnées de 600 à 800 m. d’altitude.
Ces 40 parcelles, il les a réparties en quatre lots de trente-cinq variétés, luizet, précoce, de pleine saison et tardive, provenant de quatre pays, le Canada, la France, l’Italie et les Etats-Unis. De quoi se jouer du gel qui peut réduire à néant cette délicate culture. Et surtout un (bon) moyen de récolter les (bons) abricots au bon moment.
Pas gagné d’avance, quand on sait que «la durée de vie d’un fruit mûr est d’un jour». L’arboriculteur le dit : «Il faut faire revenir les gens chez nous, en Valais». Si l’enjôleur à la peau douce ne peut guère rejoindre les villes, que le citadin vienne donc le courtiser sur place. Régis Métrailler imagine que pour 26 francs l’an, vous deviendrez propriétaire d’un abricotier. 14 francs pour l’arbre, 6 francs pour l’entretien des bisses (sans eau, pas d’abricot !) et 6 francs pour les frais. Chaque année, vous irez chercher vos cinq kilos de fruits mûrs sur place. Si vous voulez en faire davantage, vous versez 206 francs, avec un jour «de travail dans les vergers». Payer pour bosser? Vous avez déjà vu un abricot sans noyau, vous?

Producteur
Nend’abricot, Baar-Nendaz (VS), tél. 027 288 75 15. Dès le 1er juillet, tous les jours à 17 h., «Bourse des abricots» sur le Net : nend.abricot@bluewin.ch — offre pour 100 kilos minimum.
En vente
Au kiosque de Mury-Baar (route de Nendaz), dès le 1er juillet et jusqu’au 20 août, ouvert tous les jours de 8 h. du matin à 8 h. du soir ; kiosque Madeleine, à Haute-Nendaz, du lundi au samedi, 9 h. – 12 h. et 14 h. – 18 h. 30
Prix
De 3 à 7 fr. le kg, selon la sorte et le degré d’avancement de la saison