Pages Menu
Categories Menu

Posted on 1 juillet 2006 in Vins français

Bordeaux — Le millésime 2005 vu par Jean Solis

Bordeaux — Le millésime 2005 vu par Jean Solis

Article paru dans le quotidien économique l'AGEFI du 20 juin 2006
Bordeaux 2005

«Mon plus grand millésime
goûté en primeur»
par Jean Solis, double champion suisse de dégustation

Un grand millésime se fait, d'abord, à la vigne. En 2005, l'élement essentiel du millésime est le manque d'eau de l'hiver à la récolte. Il s'agit d'une année à très faibles précipitations avec un été chaud, sans excès de chaleur, et d'une grande luminosité. La vigne a bien résisté au stress hydrique. C'est l'année la plus sèche depuis 1949.
Une histoire d'eau
L'hiver fut assez sec, mais les réserves en eau des sols des vignobles, indépendamment des nappes phréatiques, étaient bonnes. Avec un début de printemps pluvieux, elles purent être réalimentées. Mai, qui fut sec et ensoleillé, avec des températures assez élevées, favorisa le déroulement rapide et qualitatif de la floraison à la fin du mois. Au cours du déficit hydrique précoce du mois de mai, la vigne s'est adaptée et a économisé l'eau retenue dans le sol. Après les chaleurs élevées du mois de juillet et la contrainte hydrique, les baies étaient de petites tailles. La véraison, qui eut lieu début août, fut précoce, rapide et homogène dans tout le vignoble. Le mois d'août fut très sec et l'arrêt de croissance favorisa une bonne maturation.
Le climat sec et pas trop chaud n'a pas provoqué d'arrêt de maturation, et l'alternance des nuits fraîches et des journées chaudes a permis à la vigne de mieux supporter le stress hydrique.
Vendanges: conditions optimales!
Début septembre a eu quelques jours de pluie et le mois d'octobre a été sec et ensoleillé. Les vendanges se sont déroulées dans des conditions optimales. Les sauvignons, très sucrés, fruités, d'une bonne acidité, ont été récoltés fin août; tous les raisins blancs furent vendangés jusqu'au 20 septembre. Les merlots ont été récoltés de mi-septembre à mi-octobre, les cabernets de fin septembre à fin octobre. Les conditions climatiques de l'été et de la fin de l'été ont permis une récolte de raisins sains, sucrés, peu acides, fruités et colorés en rouges.
Trois types de vin également réussis
Les vins rouges, en général, ont une couleur soutenue, avec des fruits mûrs, une bonne teneur en alcool, des tanins puissants, sans astringence.
Les vins blancs ont une qualité de fruit étonnante; ils sont croquants, avec de la rondeur et un bon support acide, savoureux.
Les vins blancs liquoreux ont profité de bonnes conditions, avec une pourriture noble pure et une récolte abondante et riche. Le «botrytis cinerea» (la pourriture noble) s'est installé début septembre sur une vendange de raisins fruités, sucrés et assez acides, ce qui a donné une première trie de qualité. Après quelques averses, la pourriture noble a continué à se développer progressivement et elle a permis les 2e, 3e voir 4e tries. Les vendanges se sont étalées de mi-septembre à mi-octobre et les vinifications se sont très bien déroulées. Les meilleurs vins sont en général purs, riches, pleins de fruit, avec le caractère «rôti» (Botrytis), de la rondeur, de la chair et dotés d'un grand potentiel. Il y a de très grands liquoreux cette année, mais certains manquent de densité et finissent trop sur le sucre.
Jusqu'à 50% d'augmentation en primeurs!
Au début de la campagne des primeurs, début mai, on observait des augmentations de prix sur les vins liquoreux et, aujourd'hui, à mi-juin, on constate des plus-values de 25% sur les marques normales et jusqu'à 50% sur les crus médiatisés. Il y aurait une forte demande pour les 50 marques les plus importantes de bordeaux et les prix des premiers crus et autres crus classés ayant obtenus de grandes notes risquent d'exploser, de doubler suite à la demande étrangère et américaine. Par contre, le marché de masse semble, pour l'instant, rester stable en dehors des marques spéculatives.

Région par région, cru par cru
Cette année, le millésime est globalement réussi dans toutes les régions du bordelais avec, dans le Médoc, des Cabernet-Sauvignon d'une superbe maturité. Un producteur de St-Emilion m'a dit: «Un grand millésime, c'est quand tout le monde fait du bon vin. Cette année, même les mauvais ont fait bon». C'est un grand millésime qui donne des vins de plaisir.
Les dégustations se sont déroulées dans l'ensemble dans de bonnes conditions avec des vins faciles d'accès par leur souplesse, leur gras, leur teneur en alcool élevée, masquant l'acidité, et leurs tanins fins et mûrs, évoluant sur une longue rétro-olfaction. Il fallait se montrer vigilent, car le rythme de ces dégustations était quelquefois interrompu par la présentation de vins n'ayant pas encore commencé la fermentation malolactique ou ne l'ayant pas encore terminée. Fait marquant du millésime, cette année, les dates de vendanges, sur une même appellation, un même terroir, ont pu varier jusqu'à 15 jours d'intervalle, selon les propriétaires et le style de leur vin.
Une image fidèle pour le meilleur et pour le pire
Dans ce millésime de la sérénité, comme certains l'ont défini, j'ai malheureusement trouvé beaucoup de vins confiturés, au fruit surmaturé ou cuit. «Ce millésime est l'image fidèle de ce que veulent faire les gens». Très belle citation d'un propriétaire de cru classé à Margaux, et triste réalité.
Un des éléments déterminants pour faire un grand vin est la fraîcheur de fruit. Beaucoup l'ont oublié. C'est peut-être plus facile aujourd'hui de vendre de la confiture aromatisée au «tronc». Il y avait les vins que l'on ne pouvait plus boire, et maintenant, ceux que l'on ne peut même plus déguster; on est à la limite de l'écoeurement. Mais heureusement, certains on réussi de vrais grands vins de plaisir avec de la vinosité et une forte identité, portant haut les couleurs de Bordeaux. Des vins que l'on pourra apprécier jeunes et qui tiendront dans le temps. A vous de les découvrir!

MÉDOC
Deux vins se distinguent: La Tour de By, par sa droiture et sa précision, très réussi cette année; Potensac, par sa structure et son équilibre.

HAUT-MÉDOC
Au sommet, un magnifique Sociando-Mallet, d'une expression et d'une longueur impressionnantes. Un grand vin de plaisir. Coup de cœur pour La Lagune, en pleine ascension depuis 2003. Caroline Frey a réussi un vin complet, plein, vineux et racé. Bravo à Olivier Sèze de Charmail qui a réussi un des plus beaux vins de la propriété, un vin de chair, d'un superbe volume qui, par sa race, rappelle son grand frère Sociando. Bernadotte et Cantemerle sont très fruités et élégants. A noter la progression de Château St-Paul, remarquable par sa fraîcheur de fruit et sa précision.

SAINT-ESTÈPHE
Des terroirs bien affirmés.
Cos d'Estournel, superbe, nous séduit d'entrée par son équilibre, sa race, sa texture homogène, ses tanins tendres, sa persistance sur le fruit et l'expression minérale.
Trois excellents vins lui sont très proches dans des styles différents. Calon-Ségur est très savoureux, typé, d'une belle unité et d'une grande finesse. Montrose est d'un bloc, d'un volume impressionnant, solide et racé, doté d'un bon potentiel. Château de Pez, en constante progression, ne cesse d'affirmer son terroir. Philippe Moureau a réussi un vin d'une pureté, d'une profondeur et d'une précision exemplaires, d'une longueur exceptionnelle. Cette année, Phélan-Ségur est remarquable; c'est un vin de fort caractère, très St-Estèphe, frais, charnu et musclé.

PAUILLAC
Les monuments du millésime.
Les trois premiers crus sont superbes, chacun dans leur style. Lafite est surprenant par sa texture veloutée et souple, au fruité très mûr; il évolue avec beaucoup d'allonge et de précision, sur une finale savoureuse et minérale. Latour, avec sa masse de vin grasse et charnue, est d'une grande générosité et d'une longueur impressionnante à la fine minéralité. Mouton, c'est du grand Mouton, plein, dense, d'une belle unité et dynamique, avec de la sève, de la race, un grand classique.
Coup de cœur pour Grand-Puy-Lacoste, en pleine ascension depuis 2004. Il est d'un équilibre parfait, typé et racé; c'est le Pauillac par excellence, près des premiers. Deux excellents vins sont très proches: Haut-Bages Libéral, d'un grand classicisme, dense, musclé, entier jusqu'au bout, avec beaucoup de punch et un terroir éclatant, très Pauillac. Un vin qui a de la «niac». Pichon-Longueville Comtesse, très réussi cette année, séduit par sa fraîcheur de fruit, son équilibre, sa race, sa texture grasse et homogène à la finale longue et chaleureuse.
On trouve ensuite sept vins très bons à excellents, tous bien structurés, d'une forte identité, exprimant parfaitement, dans des styles différents, l'expression «Pauillac»: Batailley, Clerc-Milon, Duhart-Milon, Pontet-Canet, Pichon-Longueville, Le Petit Mouton et Les Forts de Latour.

SAINT-JULIEN
Qualité très homogène dans le millésime.
Coup de cœur pour Léoville-Barton qui, par son éclat, domine l'appellation. C'est un vin très dense, entier, où l'on croque le terroir; il évolue en précision sur une forte minéralité. Un grand St-Julien magique. Très proche par son expression minérale, Léoville Las Cases se prèsente dans un style plus opulent par la plénitude de son fruit mûr et sa chair; il est très savoureux. Trois excellents vins leur succèdent. Ducru-Beaucaillou se distingue par sa texture fine, précise et élégante; c'est un vin de plaisir longiligne et minéral. Gruaud-Larose est magnifique, plein, d'une grande amplitude et tonique, puissant et racé. Langoa-Barton, tellement St-Julien, souple, en finesse, au caractère linéaire et minéral, plein et savoureux, un vin charmeur. Ils sont suivis par deux vins à la fois structurés et fins, plein de charme et très typés St-Julien: Beychevelle et Clos du Marquis.

MARGAUX
Les classiques et les modernes.
Un Château Margaux monumental en tête de l'appellation. Ici, on peut parler d'épaisseur de vin. Selon Paul Pontallier, “c'est le Margaux le plus concentré jamais fait”. C'est un vin puissant, d'un bloc, très vineux, à nette dominante cabernet (87%), au caractère plus masculin cette année et d'un énorme potentiel. Il est suivi par trois excellents vins. Brane-Cantenac, de forme sphérique, aux arômes de roses rouges, au caractère incisif, dynamique, bien typé. Coup de cœur pour Durfort-Vivens, homogène, d'un superbe équilibre, se démarquant par sa masse de vin frais, sa pureté et sa race, très Margaux. Palmer, dense et compact, dévoile des fruits très mûrs, légèrement confits sur des tanins fermes; c'est un vin concentré et d'une grande maturité.
Ensuite six vins excellents. Ferrière, vin à la fois dense, solide et très soyeux, à la finale pleine de vitalité. Giscours, à la texture fine et dense, tout en précision, est très rèussi. Labégorce-Zédé est fidéle à son style: pureté et fraîcheur de fruit, au caractère charnu, solide et racé. Malescot St-Exupéry, d'une belle concentration de fruits très mûrs, un peu confits, a une belle allonge. Marquis de Terme, bien structuré, à la texture soyeuse, gorgée de fruits rouges mûrs, a du charme et offre beaucoup de plaisir. Rauzan-Ségla révèle une belle masse de vin sphérique et unie; il est à la fois solide et fin, dans un style plutôt viril.

MOULIS
Toujours les deux mêmes vins qui se distinguent. Poujeaux, d'une belle unité, légèrement marqué par le bois, au fruit mûr, est souple et charmeur. Petite préférence pour Chasse-Spleen, d'une belle densité, au fruit frais, précis et longiligne, avec beaucoup de sève.

LISTRAC
Fonréaud, très réussi, est intéressant par sa fraîcheur, sa rigueur et la précision de sa texture aux tanins fermes et nets.

PESSAC-LÉOGNAN ROUGES
De très grands vins dans un ensemble plus hétérogène.
Haut-Brion, cette année, c'est le choc, le coup de cœur, c'est la violence du terroir, d'une intensité phénoménale. C'est l'équilibre parfait, la puissance et la précision; on est pris par le vin. Plus on en goûte, plus on s'enfonce dans le terroir. Du grand vin! Un deuxième coup de cœur pour Haut-Bailly qui poursuit inlassablement sa progression. C'est un vin complet, vivant, dynamique, aux arômes nobles et élégants de fruits frais et de roses rouges fumées. Un vrai grand vin, racé et rigoureux…l'anti-confiture!
Deux excellents vins sont proches. La Mission Haut-Brion est frais, précis, serré et linéaire, encore introverti, exprimant en finale son terroir fort. Un vin de caractère. Les Carmes Haut-Brion, à la trame serrée, dense, révèle une belle complexité aromatique mettant parfaitement en évidence son magnifique terroir. Ensuite cinq très beaux vins. Bahans Haut-Brion, très réussi cette année, est proche de son grand frère; plein et racé, c'est un «Petit Haut-Brion». La Tour Haut-Brion, d'un bon volume de fruit, est gras et précis, d'une fine minéralité affirmée. Au Domaine de Chevalier, le roi du blanc, Olivier Bernard, a sorti son meilleur rouge cette année; ce vin nous séduit par son équilibre, sa pureté de fruit, son élégance et son velouté. Pape Clément lui, est flatteur par ses arômes de myrtilles, de graphite, et dévoile une bouche onctueuse marquée par une légère surmaturité du fruit. Smith Haut Lafitte, remarquable par sa fraîcheur de fruit et l'élégance de son bouquet, se présente dans un style plus souple, avec une texture soyeuse et une pointe d'amertume finale.

SAINT-ÉMILION
De superbes réussites aux styles bien différenciés. Trois “1er Grand Cru Classé” en tête.
Ausone a réussi un grand vin très pur, aux arômes intenses de fruits noirs, de réglisse, à la fois d'une belle plénitude et linéaire, au grain extrêmement fin. Il est puissant, chaleureux; le fruit fusionne avec la minéralité. Cheval Blanc, fidèle à lui-même, séducteur avec ses notes de mûres, de violettes, concentré, souple et velouté, est un vin gourmand à la texture sensuelle, d'une grande finesse. Figeac, remarquable, un coup de cœur. C'est du vrai vin, d'une structure impressionnante; quelle masse de vin tonique et racé, sans confiture! On retrouve bien ce caractère Figeac, légèrement salin, au terrroir affirmé et doté d'un grand potentiel de vieillissement.
Sont très proches trois grands vins du plateau. Coup de cœur pour Belair qui plaît par la pureté et la fraîcheur de son fruit, sa texture soyeuse, précise, exprimant bien son support calcaire. Un vin de plaisir, d'une finesse remarquable, d'une belle unité et plein de vitalité. Trotte Vieille, est pur, élégant, d'une belle harmonie, plein, large et musclé sur fond minéral caractéristique; belle minéralité et superbe épaisseur de vin. Troplong Mondot, aux notes épicées et minérales, de fruits rouges mûrs, est compact, dense et musclé, au caractère dynamique, vineux et doté d'un grand potentiel de vieillissement.
On trouve ensuite quatre excellents vins. Berliquet, dense, soyeux et précis, au style bien représentatif des vins du plateau calcaire, un vin de plaisir. Fonroque, coup de cœur, séduit d'entrée par sa franchise, sa fraîcheur et sa clarté. C'est du vin vivant. Il est dense, structuré, solide et racé. Grand vin d'un superbe équilibre, plein d'énergie. Belle reprise en main de la propriété par Alain Moueix, reconvertie actuellement en culture biodynamique. La Mondotte, vin plein, gras, dense et homogène, d'une belle élégance sur fond minéral à la texture fine et précise. Moulin St-Georges, époustouflant cette année. La texture est soyeuse, précise, marquée par les petits fruits noirs; superbe vin, savoureux, friand et juteux.
Un groupe de 13 vins est très proche; ils sont tous bien structurés et de forte personnalité: Angélus, Beau-Séjour Bécot, Canon, Canon-La Gaffelière, Grand-Mayne, La Croizille, La Dominique, La Gaffelière, La Serre, Magdelaine, Pavie-Decesse, Pavie-Macquin, Rol Valentin.

CÔTES DE CASTILLON
Quatre domaines très intéressants: Château d'Aiguilhe, Château Véry, Clos Puy Arnaud, Domaine de l'A se distinguent nettement et sont remarquables par leurs textures, leurs densités et leurs expressions.

POMEROL
Trois vins d'exception.
Pétrus se détache par la pureté, l'intensité et la complexité “fruit/argile” de ses arômes. La texture est serrée, lisse et soyeuse, le caractère minéral affirmé, tout en élégance et précision. Vin de plaisir d'une grande finesse, longiligne et minéral, d'une persistance remarquable. L'Eglise Clinet est d'une belle plénitude, charnu, homogène, d'un bel extrait, au terroir fort, marqué. Il a une belle race, c'est un vin vivant, serré et vineux. Lafleur, dans un registre à part, se montre encore introverti, d'une grande densité, entier, racé, d'une forte minéralité et personnalité et doté d'un grand potentiel, très long.
Ensuite, cinq vins excellents. Certan de May, coup de cœur, grande réussite. C'est un vin puissant, d'un superbe extrait, au caractère viril, exprimant un terroir magnifique; quelle sève, quelle longueur! Grand vin racé et savoureux. L'Evangile, c'est une boule de fruits mûrs, très charnue, d'une fine minéralité, remarquable par son toucher fin et soyeux. La Conseillante se caractérise par une texture très fine et serrée; c'est du velours, de la précision, un vin plein de vie, complexe et d'une longue persistance. La Fleur Pétrus, coup de cœur, est un vin intense, d'une belle maturité des fruits; il est dense, compact, plein, vineux et dynamique, à la finale longue sur le terroir. Grand vin. Trotanoy, un grand vin de terroir. Au nez déjà, le terroir domine les fruits mûrs et les épices; la bouche est dense, ferme, fraîche et la minéralité parle en finale dans une longue persistance.
11 grands vins ayant tous de superbes identités s'ajoutent à la liste: Bourgneuf-Vayron, qui a parfaitement réussi son millésime, Clos l'Eglise, Feytit-Clinet, Hosanna, La Croix de Gay, La Fleur de Gay, La Tour à Pomerol, Le Gay, Nénin, Rouget, Vieux Château Certan.

LALANDE DE POMEROL
Deux vins se démarquent par leur structure et leur plénitude: La Sergue, fruité et charmeur, dans un style plutôt moderne, et Les Cruzelles, plus racé, un vin de terroir.

FRONSAC
Coup de cœur pour Château La Rousselle, excellent vin dans l'appellation et le plus beau millésime du domaine, remarquable par sa pureté, sa finesse et son équilibre. Deux autres très bons vins: Canon de Brem, droit, fin et précis, d'une grande fraîcheur de fruit. Haut-Carles, d'un bel équilibre, séduisant par sa pureté et son élégance, très savoureux.

PESSAC LÉOGNAN BLANCS
Trois vins d'exception, d'une grande régularité.
Haut-Brion blanc, un vin opulent, large, d'une concentration de fruit hors du commun, d'une très grande unité, d'une puissance aromatique impressionnante dans un mélange de petits citrons jaunes, fruits exotiques et pêches blanches. Un des plus grands millésimes du château. Envoûtant. Laville Haut-Brion, au bouquet explosif, très ouvert, riche, d'une grande plénitude, plein de charme, chaleureux. Domaine de Chevalier, pur, élégant, d'une belle transparence et minéralité, charnu et pulpeux, à la finale longue sur des agrumes et la pêche.
Deux autres vins excellents très proches. La Louvière, très intéressant par sa fraîcheur de fruit, sa droiture, son équilibre, sa précision, un vin qui a du punch. Malartic-Lagravière se démarque par la pureté et l'élégance de ses arômes, la précision et la finesse de sa texture, son dynamisme.

SAUTERNES
Trois vins exceptionnels.
Château Nairac (12,7° – 180g de sucre), fait partie des grands vins du millésime. 2005 est certainement l'un des plus beaux vins de la propriété. Il se distingue par la pureté, l'intensité et la profondeur de son fruit. C'est un vin plein, dense et dynamique, sidérant par l'équilibre entre tous les éléments, sa chair et sa fraîcheur. Un grand vin vivant, complexe et doté d'un énorme potentiel. Quelle matière! C'est la recherche de la pureté absolue à travers le botrytis. Aujourd'hui, Nairac s'est hissé au sommet, au niveau des plus grands. La démonstration est faite par la verticale des derniers millésimes difficiles à départager: 2001, 2002, 2003, 2004, 2005. Peu de propriétés peuvent aujourd'hui aligner 5 millésimes d'une telle qualité. Château d'Yquem (13° – 133g de sucre), grande réussite. Le vin est pur, droit, profond, encore fermé; la texture est serrée, charnue, d'une belle densité. Très belle épaisseur de vin, homogène, d'un superbe extrait, qui s'exprime en rétro-olfaction. Grand vin encore austère, construit pour durer. Château Guiraud (13,7° – 125g de sucre). D'une densité impressionnante cette année, il est pur, profond, d'une intensité aromatique surprenante, très structuré, complet, avec de la chair, du volume, sur un bon support acide. Le vin est entier et très long. C'est le plus beau Guiraud que j'ai dégusté. Bravo Xavier Planty.
Quatre excellents vins suivent… Climens (100% Sémillon) se distingue par son élégance, son équilibre, sa texture liquoreuse d'une bonne unité évoluant sur le fruit confit, le miel et le caractère minéral dans une longue persistance. Clos Haut-Peyraguey, très liquoreux, au caractère “rôti”, aux arômes d'agrumes confits et de miel sur un bon support acide, est généreux et très long. Un vin qui a du poids. Doisy-Daëne séduit par sa pureté, sa fraîcheur de fruit et son caractère minéral; il est plein, charnu, dynamique et équilibré, offrant beaucoup de plaisir. Château de Fargues, au bouquet intense, profond, d'une belle masse de vin charnue, est puissant, pulpeux et bien liquoreux; il est entier jusqu'au bout, d'une finale très longue.
Quatre vins, très bons à excellents… Tous sont très réussis dans le millésime aussi bien par leurs volumes, leurs densités que par leurs complexités variant selon les terroirs: Doisy-Védrines, Château de Malle, Rayne-Vigneau, Rieussec.

Les étoiles du millésime 2005
par Jean Solis

Cotation : ***** exceptionnel **** excellent *** très bien (*) une demi-étoile
NB: les étoiles précèdent les châteaux

MÉDOC
***
Château La Tour de By
Château Potensac

HAUT-MÉDOC
****(*)
Château Sociando-Mallet

****
Château La Lagune

***(*)
Château Charmail

***
Château Bernadotte
Château Cantemerle
Château St-Paul

SAINT-ESTÈPHE
****(*)
Château Cos d’Estournel

****
Château Calon-Ségur
Château Montrose
Château de Pez

***(*)
Château Phélan Ségur

***
Château Beau-Site
Château Haut-Beauséjour
Château Haut-Marbuzet
Château Lafon-Rochet
Château Les Ormes de Pez
Château Marbuzet
Château Tour de Pez

PAUILLAC
*****
Château Lafite Rothschild
Château Latour
Château Mouton Rothschild

****(*)
Château Grand-Puy-Lacoste

****
Château Haut-Bages Libéral
Ch. Pichon Longueville Comtesse

***(*)
Château Batailley
Château Clerc Milon
Château Duhart-Milon
Château Pontet-Canet
Château Pichon-Longueville
Le Petit Mouton de Mouton R.
Les Forts de Latour

***
Carruades de Lafite
Château d'Armailhac
Château Haut-Batailley
Château Lynch-Bages

SAINT-JULIEN
*****
Château Léoville Barton

****(*)
Château Léoville Las Cases

****
Château Ducru-Beaucaillou
Château Gruaud Larose
Château Langoa Barton

***(*)
Château Beychevelle
Clos du Marquis

***
Château Branaire-Ducru
Château Lagrange
Château Léoville Poyferré

MARGAUX
*****
Château Margaux

****
Château Brane-Cantenac
Château Durfort Vivens
Château Palmer

***(*)
Château Ferrière
Château Giscours
Château Labégorce-Zédé
Château Malescot St-Exupéry
Château Marquis de Terme
Château Rauzan-Ségla

***
Château Cantenac Brown
Château du Tertre
Ch. Haut-Breton Larigaudière
Château Labégorce
Château Lascombes
Château Monbrison
Château Prieuré-Lichine
Château Siran
Pavillon Rouge du Ch. Margaux

MOULIS
***(*)
Château Chasse-Spleen

***
Château Poujeaux

LISTRAC
***
Château Fonréaud

PESSAC-LÉOGNAN ROUGES
*****
Château Haut-Brion

****(*)
Château Haut-Bailly

****
Château La Mission Haut-Brion
Château Les Carmes Haut-Brion

***(*)
Château Bahans Haut-Brion
Château La Tour Haut-Brion
Château Pape Clément
Domaine de Chevalier
Château Smith Haut Lafitte

***
Château Carbonnieux
Château La Garde
Château Larrivet Haut-Brion
Château Latour-Martillac
Château Malartic-Lagravière

SAINT-ÉMILION
*****
Château Ausone
Château Cheval Blanc
Château Figeac

****(*)
Château Belair
Château Troplong Mondot
Château Trotte Vieille

****
Château Berliquet
Château Fonroque
Château La Mondotte
Château Moulin St-Georges

***(*)
Château Angélus
Château Beau-Séjour Bécot
Château Canon
Château Canon-La Gaffelière
Couvent des Jacobins
Château Grand Mayne
Château La Croizille
Château La Dominique
Château La Gaffelière
Château La Serre
Château Magdelaine
Château Pavie Decesse
Château Pavie-Macquin
Château Rol Valentin

***
Château Barde-Haut
Château Bellevue
Château Bellisle Mondotte
Château Bergat
Clos de l'Oratoire
Clos Fourtet
Clos La Madeleine
Clos St-Martin
Château Dassault
Château Fonbel
Château Franc Mayne
Château Grand Corbin d'Espagne
Château Larcis-Ducasse
Château L'Arrosée
Château La Couspaude
Château La Fleur d'Arthus
Château La Tour Figeac
Château Moulin du Cadet
Château Pavie
Château Quinault L'Enclos
Château Rochebelle
Château Tour Baladoz

CÔTES DE CASTILLON
***
Château d'Aiguilhe
Château Very
Clos Puy Arnaud
Domaine de l'A

POMEROL
*****
Château Pétrus

****(*)
Château L’Eglise Clinet
Château Lafleur

****
Château Certan de May
Château L’Evangile
Château La Conseillante
Château La Fleur-Pétrus
Château Trotanoy

***(*)
Château Bourgneuf-Vayron
Château Clos L'Eglise
Château Feytit-Clinet
Château Hosanna
Château La Croix de Gay
Château La Fleur de Gay
Château La Tour à Pomerol
Château Le Gay
Château Nénin
Château Rouget
Vieux Château Certan

***
Château Beauregard
Château Certan-Marzelle
Château Clinet
Clos du Clocher
Clos René
Château Gazin
Château La Grave Pomerol
Château La Pointe
Château Le Bon Pasteur
Châteaqu Mazeyres
Château Petit Village
Château Providence
Château Vieux Maillet
Château Vray Croix de Gay

LALANDE DE POMEROL
***
Château Les Cruzelles
Château La Sergue

FRONSAC
***(*)
Château La Rousselle

***
Château Canon de Brem
Château Haut-Carles

PESSAC-LÉOGNAN BLANCS
*****
Château Haut-Brion

****(*)
Château Laville Haut-Brion
Domaine de Chevalier

****
Château La Louvière

***(*)
Château Malartic-Lagravière

***
Château Carbonnieux
Château Latour-Martillac
Château Pape Clément
Château Smith Haut Lafitte

SAUTERNES
*****
Château Nairac
Château Yquem

****(*)
Château Guiraud

****
Château Climens
Clos Haut-Peyraguey
Château Doisy Daëne
Château de Fargues

***(*)
Château Doisy-Védrines
Château de Malle
Château Rayne-Vigneau
Château Rieussec

***
Château Coutet
Château Lafaurie-Peyraguey
Château Rabaud Promis
Château Suduiraut