Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 16 avril 2007 dans Actus - News

La justice de Bordeaux casse deux classements!

La justice de Bordeaux casse deux classements!

Crus bourgeois et grands crus de Saint-Emilion
La justice annule les classements
Sur intervention des châteaux La Marzelle (en mains belges depuis peu), Cadet-Bon, La Tour-du-Pin-Figeac et Gaudet-Saint-Julien, vendredi 30 mars 2007, le tribunal administratif de Bordeaux a suspendu le classement des grands crus de Saint-Emilion, publié à fin 2006.
Les juges ont estimé que la commission de classement avait fait preuve de partialité en ne visitant que certains des 95 domaines candidats. Les quatre recourants avaient perdu leur rang… De surcroît les juges ont estimé qu'il y avait «préjudice commercial». Le classement valable de 1996 à 2005 devrait continuer à s'appliquer aux 68 crus classés de Saint-Emilion, alors que le nouveau classement aurait dû courir jusqu'en 2015. Ce jugement doit encore être motivé sur le fond et est susceptible de recours.
Précisément, la cour adminsitrative d'appel de Bordeaux, le 27 février 2007, a jugé que la commission qui avait dressé le classement des Crus Bourgeois avait fait preuve de partialité. Le classement de 2003 est donc annulé dans sa totalité: il avait instauré, en plus des crus bourgeois, 87 crus bourgeois supérieurs et 9 crus bourgeois exceptionnels. Quelque 200 domaines avaient été exclus du nouveau classement, qui faisait suite à celui de 1932. Désormais, c'est celui-là qui reste en vigueur! Voilà qui apporte du vin au moulin de ceux qui estiment que le fameux classement des grands crus de 1855, monument historique, ne doit en aucun être retouché, ce que les propriétaires des heureux élus ont réaffirmé pour les 150 ans de ce «monument historique», en 2005 donc.
La seule vérité est au fond de la bouteille disponible sur le marché: lire le compte rendu de notre dégustation des vins de Bordeaux dits «abordables», vendus en supermarchés suisses romands.