Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 28 août 2007 dans Actus - News

Mondial du Pinot Noir 2007: le palmarès sous la loupe

Mondial du Pinot Noir 2007: le palmarès sous la loupe

Mondial du Pinot Noir 2007
La chasse aux médailles et ses lauréats

Pour sa dixième édition, le Mondial du Pinot Noir 2007, qui n’affiche plus en toutes lettres ni le mot confrontation, ni le mot concours, a récompensé 334 des 1050 vins jugés par un jury international. Quatre grandes médailles d’or précèdent 56 Vinéa d’or (11% des vins récompensés, soit 37 suisses, 19 étrangers) et 274 Vinéa d’argent (21% des vins, soit 182 suisses et 92 étrangers). Allemands et Français formaient le plus gros contingent de vins étrangers (36% des échantillons).

Dans le palmarès, accessible via www.vinea.ch, la vitrine des vins suisses, mais du Valais d’abord, qui se tient ce week-end (1 et 2 septembre) au cœur de la ville de Sierre, plusieurs surprises ou demi-surprises. Les grandes médailles d’or récompensent un bourgogne, un Auxey-Duresses 1er cru du Château de Citeaux, de Philippe Bouzereau, du millésime 1999 : les organisateurs avaient ouvert le concours à des vins plus anciens que 2005 et 2006, qui, pourtant, représentaient plus de 80% des échantillons.
Récompense suprême pour un Pinot noir chilien, le 2004 de Vina Casa Marin, un des premiers domaines d’une pionnière, Marieluiz Marin, de la vallée émergente, exposée aux courants du Pacifique, de San Antonio, près de la mer, non loin de Valparaiso (là où le vigneron genevois Jean-Michel Novelle est également consultant d’un autre domaine). C'est sa jeune oenologue qui est venue chercher le prix à Sierre: non pas celle qui a signé le vin (comme voulait le faire croire un article du Matin), mais la «nouvelle» oenologue, le domaine en ayant changé trois fois en trois ans…

Un Marugg et un Clavien en cachent deux autres !
Deux noms connus aussi pour les deux grandes médailles d’or suisses, pour deux pinots 2005, le Grison Marugg, de Fläsch, et le Valaisan Clavien, de Miège. Mais gare aux homonymies! Thomas Marugg ne doit pas être confondu avec Daniel Marugg (Sélection Bovel), souvent bien placé, ou encore avec Christian Marugg, récompensé par un Vinéa d’or pour son pinot noir en barrique 2005. Et Gérald Clavien, de la Cave des Deux Crêtes, n’est pas Claudy (qui décroche un Vinéa d’or avec «La Part des Anges» 2005) ou Stéphane, Cave du Verseau, à Veyras (Vinéa d’or aussi). Ancien cuisinier, qui a repris cette cave (120'000 bouteilles par an) il y a quinze ans, Gérald Clavien est bien référencé chez ses amis des grands hôtels : c’est du reste la «Réserve Badrutt’s Palace tête de cuvée» qui obtient le grand or.

Valaisans en force, comme d’habitude
Chez les Suisses, les Valaisans (270 vins, 26% au départ) prennent la tête du tableau de chasse, avec 16 médailles d’or, devant les Grisons (7), les Vaudois (4), qui font pour la deuxième fois aussi bien, les Neuchâtelois (3), en progrès, à égalité avec les Schaffhousois (3). A la pêche aux médailles, confirmation du Genevois Louis Serex et fils, avec sa cuvée Ayrbert, des Neuchâtelois Jungo & Fellmann, habitués des concours… et des lauriers (le nom de leur cave à Cressier), avec une cuvée Noellis, un blanc de noirs classé en vin doux, Jacques Aloïs Burgat, de Colombier, avec un pinot noir barrique, de Châtenay, Cuvée Réservée, à Cortaillod, tous dans l’excellent millésime 2005.
Chez les Vaudois, confirmation pour Bolle et Cie à Morges, avec le Domaine de Sarraux Dessous, l’œnologue Fabio Penta, de chez Hammel, avec le Clos du Châtelard, Cuvée des Sens, et Jean-Philippe Mayor, de Vevey, avec un Saint-Saphorin, tous trois de 2006, et Guy Cousin, avec un Concise, pour son tout premier millésime 2005…
Aux Grisons, Hanruedi Adank, de Fläsch, un habitué, les Lampert de Maienfeld, Markus, d’une part, et Hanspeter, de l’autre, tous avec un 2005, et Thomas Donatsch, de Malans, avec un 2004, entre autres. Parmi les Alémaniques, les Schaffhousois Mariann et Thomas Stamm, les Zurichois, star montante très médiatisée, Erich Meier, d’Uetikon, et Jürg Saxer, vigneron connu, distingué ici pour une «tête de cuvée» en barrique, 2005.

Les encaveurs de Salquenen persistent et signent
Puis, en Valais, dans le sillage d’Expovina, la forte cohorte des Salquenards (de Salgesch, donc…), huit médaillesé dont un triplé d’or pour Manfred et Damien Cina, avec deux 2005 et un 2006, la Kreuzritter-Kellerei, la Cave du Rhodan, Adrian Mathier (Nouveau Salquenen), avec le Lucifer et Les Ambassadeurs 2005, Albert Mathier et fils (Fadri Kuonen)… L'Ambassadeur des Domaines a obtenu le Prix Vinofed du vin qui enregistre le moins d'écart dans le pointage par les cinq jurés d'une table.
Avec leurs 2006, Jean-Daniel Favre, La Tornale, de Chamoson, et Jean-Pierre Delaloye, des Rives du Bisse, à Ardon, pour un pinot noir «vendange tardive» 2006 et les frères Antoine et Christophe Bétrisey, de Saint-Léonard, doublement récompensés d’or, avec un pur pinot Promesse élevé en fût de chêne et leur assemblage à majorité pinot noir, Sang de Reine, tous deux de 2006. Ce dernier obtient le «prix découverte» pour cette nouvelle catégorie d'assemblage à base de pinot. Sans oublier deux vignerons moins connus, Yves et Marie Duc, Cave Lamarive à Conthey (avec l'Ambrosia 2005, un surmaturé 2005, classé dans les vins doux) et la Cave Saint-Michel à Corin-la-Crête, Pierre-Elie Rey, pour son pinot noir 2005.

*Le palmarès du Mondial du Pinot noir 2007 est aussi accessible sous forme de liste sous ce lien.
©Pierre Thomas, 28 août 2007