Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 5 juin 2013 dans Tendance

Marché mondial du vin : le poids de la Suisse

Marché mondial du vin : le poids de la Suisse

L’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) a publié ses chiffres pour 2013. La Suisse, membre de l’OIV, mais qui publie ses statistiques tardivement, n’apparaît pas dans le tableau de la consommation «per capita». Si l’on divise la consommation 2012 (267 millions de litres) par le nombre d’habitants (8 millions), on arrive à 33,4 litres par habitant et par an, sans tenir compte des touristes, ni des groupes qui ne boivent pas. La Suisse occupe ainsi la 4ème place pour la consommation par tête d’habitant, la 7ème pour la valeur des vins importés et la 18ème pour le volume des vins importés.

Avec ce chiffre, la Suisse se place immédiatement derrière le trio du Luxembourg (50,7 litres par habitant), leader mondial, la France (47,7 litres) et le Portugal (42,5 litres), les seuls pays où la consommation dépasse les 40 litres par habitant. La Suisse se retrouve en compétition au 4ème rang avec l’Italie (37,1 litres), la Croatie (34,4 litres), la Slovénie (33,1 litres) et le Danemark (32,6 litres). Tous les autres pays sont au-dessous de 30 litres, telle l’Autriche (29,7), la Belgique (27,8), la Grèce (25,6), l’Argentine, premier pays de l’hémisphère Sud (24,4), l’Allemagne (24,4), l’Australie (23,5), les Pays-Bas (22,8). L’Espagne est à égalité avec le Royaume-Uni, soit à un déci en-dessous des 20 litres par habitant et les Etats-Unis à 9,2 litres.

Consommation: les USA n’ont pas encore dépassé la France

Malgré ce chiffre sous les 10 litres, les Etats-Unis (premier pays importateur en valeur) sont, en quantité globale, juste derrière la France, au deuxième rang des plus gros consommateurs, avec 29’000 milliers d’hectolitres (mhl), en augmentation de 37% depuis 2012 (France, 30’000 mhl, diminution de 12%). La Chine pointe au 5ème rang, avec 17’817 mhl, en progression de 67% sur les 12 dernières années, soit un bon deux fois moins important que la Russie, 7ème, avec 10’000 mhl (+ 121%), juste derrière le Royaume Uni (12’533 mhl, + 29%). L’Australie (+ 38%), le Canada (+ 62%), le Japon (+ 28%) et le Chili (+ 19%) sont les pays où la consommation a le plus augmenté ; les plus grosses pertes sont essuyées par l’Italie (— 27%), l’Argentine (— 20%), l’Espagne (— 34%), la France (— 12%) et la Roumanie (— 50%). La Suisse ne figure pas dans le tableau, mais, avec ses 2’670 mhl de consommation, pointerait au 18ème rang, entre le Chili et la Roumanie.

Par contre, en valeur, la Suisse figure au 7ème rang des importateurs, derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Canada, la Chine et le Japon. Suivent, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie et la France. Parmi les exportateurs, en valeur, la France est loin devant l’Italie (7’838 millions d’euros contre 4’690) et l’Espagne (2’359), puis l’Australie, le Chili, les Etats-Unis, entre 1’500 et 1’000 millions d’euros, puis l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, le Portugal et l’Afrique du Sud.

©thomasvino.ch