Pages Menu
Categories Menu

Posted on 25 juillet 2013 in Actus - News

Avant Paléo, l’orage dévaste la Côte de Beaune

Avant Paléo, l’orage dévaste la Côte de Beaune

En cas d’orage, mieux vaut-il être organisateur de festival de musique, comme Daniel Rossellat ? Ou producteur de vin en Bourgogne ? Comme amateur de bons vins et Nyonnais, le président du Paléo a certainement été touché par la nouvelle ci-dessous. Sept heures avant que l’orage s’abatte sur la fin du fabuleux concert de Neil Young, et ce «Blowin’in the wind» dylanesque d’anthologie à la guitare sèche et à l’harmonica, juste avant la déferlante, ce sont les vignerons de la Côte de Beaune qui ont vu leur vignoble dévasté par la grêle. Comme ceux de Genève, de la Terre-Sainte et de Neuchâtel, un mois plus tôt (le jeudi 20 juin à la même heure, vers 16 h.)…

A Pommard, les vignes ont été abimées jusqu’à 90%. “Le secteur entre Beaune et Pommard est le plus touché : à mi-coteau, il est touché à 90 %, et l’autre coteau entre Pommard et Volnay est touché à 70 %. Tous les premiers crus sont touchés et en plus cela se produit pour la deuxième année consécutive, c’est catastrophique”, a déploré Jean-Louis Moissenet, président du syndicat des vignerons de Pommard, cité par l’Agence France Presse (AFP)

Peu après 15 h 30 mardi 23 juillet 2013, un orage s’est abattu sur ce secteur, qui a duré longtemps, accompagné de grêle et d’un vent très fort. “L’an dernier j’avais fait moins 60 % de récolte et cette année j’en serai à moins 70 ou 80 %”, a ajouté M. Moissenet, qui va demander à la municipalité le classement du secteur en catastrophe naturelle.

“C’est assez catastrophique à Savigny-lès-Beaune”, a aussi déploré Caroline Chenu, la présidente du syndicat des vignerons de cette commune. Elle a recensé “40 à 50 % de pertes, et sur les vignes les plus touchées 80 %, voire au-delà, avec un paysage de désolation, des vignes au feuillage inexistant ou par terre. La bande d’orage a touché toute la côte de Beaune”.

©thomasvino.ch