Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 7 octobre 2013 dans Actus - News

GaultMillau 2014  Focus sur Fribourg et Gstaad

GaultMillau 2014
Focus sur Fribourg et Gstaad

Déjà «cuisinière de l’année» en 2006, dans son restaurant de Thurtal (Thurgovie), mais avec 16 points pour ce titre réservé aux femmes (!), l’Allemande d’origine Tanja Grandits obtient la consécration nationale et épicène de «cuisinier de l’année 2014» (et 18/20 et non 19…) en son adresse du Stucki bâlois, rendue célèbre par feu son chef, alter ego de Frédi Girardet. Elle rejoint ainsi l’Allemand Peter Knogl, passé par le Mont-Pèlerin, aux Trois-Rois. En Suisse romande, les testeurs de GM ont tranché au sommet : ils ont octroyé un point de plus (18) à Pierrot Ayer, du Pérolles, soit un de plus qu’Alain Bächler, aux Trois-Tours, à Bourguillon.

(photo Globus-Magazine)

(photo Globus-Magazine)

Par Pierre Thomas

Fribourg a été particulièrement choyé par le guide romand, édité par Ringier. Dans le sillage de Judith Baumann, aux Mossettes, Virginie Tinembart obtient 15/20, comme David Sauvignet, au Sapin, à Charmey (ancien espoir du Beau-Rivage Palace à Lausanne, avant l’ère Anne-Sophie Pic), Jean-Marc Rohrbach, à l’Aigle Noir, en ville de Fribourg, et Nicola Scandella (élève d’A.-S. Pic, précisément), en Basse-Ville de Fribourg, Au Sauvage. Et Vincent Grisel, dont on dit qu’«il émeut les gastronomes loin à la ronde» à La Cène, un bar à vin près de la poste du chef-lieu, doit se contenter de 14/20.

Le meilleur sommelier de Suisse au Beau-Rivage de Lausanne

Ailleurs, le fameux effet yoyo, nécessaire à déclencher chez le consommateur gourmet l’acte d’achat annuel du guide (355 restaurants annotés, 29,90 fr.) joue en plein, avec 16/20 à Denis Velen, au Guillaume-Tell à Aran et à Olivier Martin, à l’Auberge de Bogis-Bossey. A Aclens, la famille Luc Parmentier, Nathalie Borne (qui s’est agrandie) gagne un point à 15/20, comme le Petit Manoir à Morges, l’Auberge de l’Onde, à Saint-Saphorin et l’Hôtel des Trois-Couronnes à Vevey, qui ont tous changé de chef ces deux dernières années, tout comme le Berceau des Sens, de l’Ecole hôtelière au Chalet-à-Gobet, gratifiée de 15 points, grâce à son nouveau chef MOF, Christophe Pacheco. A Lausanne, transfuge de l’Hôtel-de-Ville Crissier au Beau-Rivage, le volubile Thibaut Panas décroche la timbale de «sommelier de l’année». On notera encore l’arrivée du Saint-Paul, agréable adresse italienne à Lausanne (14), Le Margaux à Begnins (13), le Resto du Moulin à Cugy (13), chaperonné à son démarrage par Cavu’, l’ex-chef de Girardet, qui, nous dit-il, vient de quitter le navire, et O Vertige, à Montagny-près-d’Yverdon.

Deux chefs à 17/20 en Valais

Chez Sandro, à côté de la gare du Locle, entre dans le guide, comme l’Auberge d’Hauterive, deux vieilles références neuchâteloises renouvelées. A Genève, on note l’arrivée d’Au Flacon à Carouge (14), du Curiositas (13) à Genève et de l’Epicentre (12), ouvert par Pierre Secretan, l’ex-gérant du bar à vin le Midi 20, à Lausanne. En Valais, deux chefs sont promus à 17/20, Samuel Destaing, à l’Hôtel des Alpes à Orsières, et Damien Germanier, qui vient d’ouvrir à Sion son nouveau restaurant. On ajoutera un point à l’Argilly à Vex (13) comme aux nouveaux venus que sont le Cher-Mignon, à Chermignon-d’en-Haut, et La Cordée, à Verbier.

Gstaad et sa région gâtés

Et puis Gstaad et sa région sont particulièrement bien servis. Avec The Alpina, dans la station, un projet à 300 millions de francs, avec deux chefs réputés, Marcus Lindner (18/20 !) et le Japonais Takumi Murase (16). A Gstaad encore, au Bernhof, le Belun-chi apparaît avec 13, tandis que Schönried est une pépinière de talents, avec l’Azalée de l’Alpenrose (16), l’Ermitage-Stube (15) et la Vinoteca (12) auquel s’ajoute le Hornberg à Saanenmöser (14). A Berne, au Schweizerhof, la Jack’s Brasserie, longtemps conseillée par le Gruérien Orlando Grisoni, gagne un point (14), au même niveau que la Tavola Pronta à la Laupenstrasse. Au total, au niveau suisse, 856 restaurants ont été testés, 94 restos sont nouveaux, 96 chefs ont obtenu un point de plus et 43 en ont perdu un… Tendance à la hausse, donc !

De la concurrence locale et en app’

On notera la parution, une semaine avant, des deux mini-guides (édition 2014) des quotidiens vaudois 24 Heures (Le Coup de Fourchette) et genevois La Tribune de Genève (A table !, Alain Giroud) qui, chacun, recensent 300 adresses, qui se recoupent partiellemement, chaque guide gardant ses prérogatives régionales. Ils sont vendus à 22 fr. pour les abonnés des quotidiens et 27 fr. tout public. Pour les smartsphones, app’ du côté de Tamedia romand et pour décembre chez Ringier : on l’a compris, il faut bien vendre les guides papier d’abord !

©thomasvino.ch