Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 16 janvier 2014 dans Actus - News

Vendange suisse 2013 la plus basse depuis 1980 !

Vendange suisse 2013
la plus basse depuis 1980 !

Année tardive, à la floraison difficile, marquée par la grêle au pied du Jura : dans les chiffres de toute la Suisse, la vendange 2013 s’inscrit comme la plus faible de ces 30 dernières années.  Alors que la moyenne de la production indigène s’inscrit à 105 millions de litres, équivalent à la consommation annuelle, elle n’est plus que de 84 millions en 2013. Contre mauvaise fortune, les vignerons suisses affichent pourtant une satisfaction : les vins devraient être de bonne qualité, assure l’OFAG, qui a publié ses chiffres à mi-janvier 2014.

Sur les trois dernières années, la production suisse a baissé de manière significative, passant de 121 millions de litres — qui avaient fait craindre la surproduction en 2011 ! — en 2011 à 100 millions en 2012, puis à 84 millions en 2013, soit une chute de plus de 30% en 3 ans.

Par la surface, les trois cantons romands, le Valais, Vaud et Genève, représentent, avec 10’195 hectares, plus des deux tiers du vignoble suisse (68%) et produisent entre 76% (2011-12) et 74% (2013) de la récolte annuelle. Ce trio est passé de 86 millions de litres en 2011 à 62 millions en 2013, et, en intermédiaire, 77 millions en 2012.

Le Valais, qui vient de passer sous la barre des 5’000 ha de vignes (— 25 ha à 4976 ha), et Vaud (— 27 ha à 3784 ha), sont en forte régression de plus de 10 millions de litres (10,7) pour le Valais, par rapport à 2011, et d’un peu moins de 10 millions de litres (9,6) sur ces deux dernières années pour Vaud. Et à Neuchâtel, la vendange des années 2011 et 2012, qui dépassait les 3 millions de litres, a presque été divisée par trois, à 1,4 million en 2013, en raison de la grêle du 20 juin.

Dans le reste de la Suisse, le Tessin (1076 ha, 4ème canton viticole derrière Valais, Vaud et Genève) a connu un phénomène inverse, avec une croissance sur trois ans, de 54 millions de litres en 2011 à 55 en 2012 à 59 millions en 2013 (+ 10%).

Le plus grand canton viticole alémanique, Zurich, avec 611 ha (un peu plus que Neuchâtel, revenu à 599 ha), affiche une légère décroissance, passant de 3,8 millions à 3,15, puis 3 millions de litres en 2013. Petite récolte 2013 en Suisse orientale, dans les Grisons (423 ha), passant de 2,5 millions de litres en 2011, à 2,2 en 2012 puis à 1,5 million seulement en 2013 ! Saint-Gall (216 ha) subit la même décrue. Schaffhouse (482 ha) s’en tire mieux, avec une année 2013 la plus abondante des trois dernières : de 2,6 à 3 millions de litres ; même progression en Argovie (391 ha), qui retrouve presque les chiffres de 2011, frisant la barre des 2 millions de litres, contre 1,7 en 2012 ; Thurgovie (257 ha) égale aussi la récolte 2012 (1,3 millions de litres), de sorte que l’ensemble de la Suisse alémanique est à peu de chose près au niveau de 2012.

Ce sont donc bien les vignerons romands qui ont trinqué, économiquement parlant, en 2013 !

@thomasvino.ch