Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 27 octobre 2014 dans Tendance

Sans blague, à Montreux  Un sommet pour blogueurs… sans blog

Sans blague, à Montreux
Un sommet pour blogueurs… sans blog

Le centre de congrès de Montreux accueille, cette semaine, plus de 300 «amis du vin» et, dernière tendance à la mode, grâce aux «réseaux sociaux», de «blogueurs sans blog». L’occasion pour les vins suisses de briller à l’international, dans une rencontre en «workshops», en anglais principalement, voire exclusivement.

En 2008, ils n’étaient que 40 dans la Rioja, lors de la fondation de ce DWCC, pour Digital Wine Communication Summit, puis 120 à Lisbonne, 200 à Vienne, 216 à Brescia, 280 à Izmir, puis, l’an passé, à nouveau dans la Rioja, à Logrono, 300.

Ce chiffre devrait être largement dépassé si tous les inscrits (450 euros, avec des rabais possibles) seront bel et bien là, sur la Riviera. Le samedi 1er novembre et le lendemain seront particulièrement dédiés aux vins suisses : Swiss Wine Promotion appuie ce grand raout. Samedi, dès 15 h. 30, au Miles Davis Hall, la Master of Wine Jancis Robinson anglaise et le Dr José Vouillamoz mèneront un «Grand Tasting» de vins suisses, suivi d’une «masterclass» sur les «rares cépages suisses» menée par le généticien valaisan — qui a cosigné avec Jancis Robinson la somme des recherches ADN sur la vigne, Wine Grapes. Le meilleur sommelier du monde en titre, Paolo Basso, la veille, vendredi, au Salon des goûts et terroirs de Bulle, présentera sa série d’«icône des vins suisses», puis suivra un dîner de gala de Swiss Wine Promotion.

Le lendemain, les participants auront le choix de visiter l’un des quatre vignobles, Genève, Vaud (La Côte), Neuchâtel et le Valais, pour découvrir dans le terrain les vins suisses et rencontrer des vignerons, pour la plupart membres de la Mémoire des vins suisses.

Au-delà du bouchon

Parmi les sponsors, deux sont particulièrement mis en lumière. D’abord, avec Greg Lambrecht, son inventeur, venu de Burlington (Massachusett), parrainé par le gourou Bob Parker, le Coravin, procédé révolutionnaire pour préserver le contenu d’une bouteille de vin, sans en extraire le bouchon, lancé en 2013. En bref, une aiguille est introduite dans la bouteille, via le bouchon ; on peut prélever une part du vin par ce canal ; puis du gaz est injecté pour remplacer l’équivalent du liquide extrait sans risque d’oxydation ; l’élasticité du bouchon en liège permet de «refermer» le flacon et on peut procéder à nouveau… Jusqu’ici disponible aux Etats-Unis, le procédé arrive en France. Il pourrait révolutionner la consommation des «grands vins» au compte-goutte.

L’autre sponsor est le réseau social «vineux» Vivino. Fondé en 2010, il contient des commentaires sur 3 millions de vins, provenant de 100’000 caves. Et 6 millions d’utilisateurs sont enregistrés, via les applications pour smartphones, disponibles en six langues. L’idée est de partager ses impressions le plus rapidement possible sur cette plate-forme et sur les réseaux sociaux, à propos de tous les vins découverts, bus ou dégustés… Les fondateurs de ce sommet pour amis du vin branchés, Ryan et Gabriella Opaz et Robert McIntosh, de Vrazon, parleront du reste des «bloggeurs sans blogs».

On s’excuse presque d’avoir donné à lire ces quelques lignes sur un bon vieux blog, certes relayé par Facebook, Linkedin et tweeter, et nous nous excusons d’ores et déjà de ne pas être à Montreux ce week-end…

©thomavino.ch