Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 28 avril 2015 dans Actus - News

Vignoble mondial 2014: hauts et bas chinois

Vignoble mondial 2014: hauts et bas chinois

Selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin, l’OIV, basée à Paris, la Chine pointe au deuxième rang des plus grands vignobles du monde, avec 800’000 ha, contre un peu plus d’un million à l’Espagne, toujours en tête du classement. Mais les chiffres chinois sont à nuancer…

Dans la taille des vignobles, la Chine suit l’Espagne, et précède de justesse la France (792’000 ha), l’Italie (690’000 ha) et… la Turquie (500’000 ha). La présence de ce dernier pays dans la statistique montre que le tri entre raisin de table et raisin de cuve n’a pas été fait. La Chine a de grands vignobles pour le raisin de table, dans sa partie ouest, sur la Route de la Soie, transformée en artère du vin (lire notre reportage de l’automne 2014).

En consommation mondiale (240 millions d’hectolitres, soit cent fois la consommation suisse…), la Chine pointe au 5ème rang (16 mios d’hl), derrière les Etats-Unis (31 mios d’hl), qui ont détrôné la France (29 mios d’hl), puis l’Italie (20 mios d’hl), l’Allemagne (20 mios d’hl), le Royaume-Uni (12 mios d’hl) et la Russie, en régression passée sous la barre des 10 mios (9,6 mios d’hl). La Chine, soi-disant deuxième vignoble au monde, n’est alors plus que 8ème producteur (11,1 mios d’hl) et 6ème importateur (4,6 mios d’hl). Elle a importé pour un milliard d’euros de vins en 2014, soit une légère régression en volume de 2,2%. Les Chinois boivent à 68% de vin indigène soit deux fois plus que les Suisses (37% seulement)!

Un trio européen immuable

Au total, le vignoble mondial dépasse les 7,5 millions d’ha, soit 330’000 ha de moins qu’en 2003 (20 fois la Suisse). Entre 2013 et 2014, l’Union européenne a perdu 21’000 ha : en un an l’Italie a arraché 15’000 ha (l’équivalent du vignoble suisse) et le Portugal, 5’000 ha. Le Portugal est le 4ème vignoble d’Europe par sa surface (224’000 ha), devant la Roumanie (192’000 ha), la Grèce (110’000 ha) et l’Allemagne (102’000 ha), loin derrière le trio Espagne, Italie, France.

On retrouve ce tiercé parmi les gros producteurs, la France reprend la main, avec 47 mios d’hl (+ 11%), devant l’Italie (44,7 mios d’hl), l’Espagne (41,6 mios d’hl), loin devant les Etats-Unis (22,3 mios d’hl), l’Argentine (15 mios d’hl), l’Australie (12 mios d’hl) et l’Afrique du Sud (11 mios d’hl). Parmi les pays émergents, le Brésil (89’000 ha, mais loin d’être de 1ère qualité) ne produit que 2,7 mios d’hl. L’Autriche a un ratio plus efficient : 2,25 mios d’hl pour 45’000 ha, assez proche de la Suisse (933’000 hl pour près de 15’000 ha en 2014).

Et toujours le même tiercé pour les exportations: l’Espagne mène le bal (+ 21%), avec 22 mios d’hl exportés, devant l’Italie (20,5 mios d’hl) et la France (14,4 mios d’hl), loin devant le Chili (8 mios d’hl), l’Australie (7,3 mios d’hl), l’Afrique du Sud (4,7 mios d’hl) et les Etats-Unis (4 mios d’hl).

La Suisse hors du «top ten» des importateurs

Avec 1,7 mios d’hl importés, la Suisse n’entre pas (ou plus) dans le «top ten» des plus gros importateurs, où l’Allemagne prend le dessus (15 mios d’hl), devant le Royaume Uni (13,3 mios d’hl) et les Etats-Unis (10,7 mios d’hl), devant la France (6,4 mios d’hl), la Russie (4,6 mios d’hl), la Chine (4,6 mios d’hl), le Canada (3,9 mios d’hl), les Pays-Bas (3,6 mios d’hl), la Belgique (3,1 mios d’hl) et le Japon (2,7 mios d’hl), au dixième rang.

©thomasvino.ch