Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 24 septembre 2015 dans Actus - News

Swiss Wine Promotion  Le secrétaire général remercié

Swiss Wine Promotion
Le secrétaire général remercié

Le secrétaire général de Swiss Wine Promotion, Sébastien Fabbi, a été remercié ce mois, avec délai au 30 septembre. Selon un communiqué officiel de SWP, il aurait «décidé de ne pas renouveler son mandat, arrivé à échéance après 3 ans».

Ad interim, son poste va être occupé par Jean-Marc Amez-Droz, ancien chef du secteur achats vins de Coop Suisse et ex-directeur de Provins-Valais, aujourd’hui consultant en vins, à Sion, où il a fédéré ce printemps une partie des Grands Crus communaux ou régionaux valaisans. Swiss Wine Promotion est présidé par un autre Valaisan Gilles Besse, œnologue de Jean-René Germanier SA. Les motifs concrets de ce départ rapide du mandataire de SWP, qui serait motivé pour des raisons administratives et financières, n’ont pas été communiqués.

Gilles Besse, juste derrière Willy Klinger, l'homme fort des vins autrichiens. (Photo Hanspeter Siffert)

A Zurich, fin août, Gilles Besse, président de SWP, juste derrière Willy Klinger, recevait l’homme fort des vins autrichiens. (Photo Hanspeter Siffert)

La rupture de continuité est évidemment nocive pour les vins suisses et il est piquant de constater que l’Autrichien Willy Klinger, invité à Mémoire & Friends à Zurich à fin août, est en place depuis dix ans. Il cueille, année après année, les fruits du succès pour la reconnaissance et l’exportation des vins autrichiens, avec un bilan financier en progression.

Une liste digne de Tourbillon

Quand au jeune secrétaire général, il rejoint, dans la liste des départs abrupts, les cadres de Swiss Wine Communication (une structure qui avait explosé en plein vol il y aura dix ans en févrrier prochain…), puis du premier président de Swiss Wine Promotion, de deux directeurs de l’Office des vins vaudois, restructuré depuis, d’un ancien directeur de l’IVV Valais, après le dépôt du dossier Viti 2015… Il n’y a guère que le poste d’entraîneur du FC Sion, au biennommé stade de Tourbillon, qui soit plus exposé que celui de chargé de promotion des vins suisses !

Il est vrai que ces dernières années, la Suisse n’a toujours pas réussi à exporter plus de 1% de ses vins et la part de la consommation de vins indigènes dans le pays n’est pas parvenue à 40% (pour plus de 60% de vins importés), malgré l’engagement plus important de la Confédération et des forces vives de la promotion.

©thomasvino.ch