Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 9 mars 2018 dans Actus - News

Importations de vins en Suisse:  Coop et Denner mènent le bal

Importations de vins en Suisse: Coop et Denner mènent le bal

Dix importateurs concentrent 64% des 158 millions de litres de vins (122 mios de rouge et 36 de blanc) importés en 2017 en Suisse. Coop et Denner (Migros), ensemble, représentent 41% de l’importation. Ils ont tous deux progressé de 2% par rapport à 2016.

Coop est toujours en tête, avec 34 mios de litres, devant Denner, qui repasse pour la première fois depuis 2013 la barre des 30 mios de litres. En cinq ans, la part de Coop et de Denner a progressé de 3%, respectivement 2% (enregistrés entre 2016 et 2017).

Il faut savoir que ces dernières années, le vignoble suisse (moins de 35% de la consommation) a peu produit et qu’il a enregistré la plus basse année depuis plus de vingt ans en 2017 (- 27% de production). Et dans ce cas de figure, si la consommation générale de vin baisse tendanciellement, les importations augmentent.

20 importateurs à plus d’un million de litres

Aucun autre importateur ne dépasse les 10 mios de litres. Le 3ème, Bataillard, les frôle, à 9,7 mios. Garnier, 4ème, est sous les 6 mios, suivent Lidl et Aldi, à 5,4, respectivement 5,2 mios de litres. Ils ne pèsent que 7% des importateurs. Les quatre supermarchés que sont Coop, Denner (Migros), Lidl et Aldi représentent 48% des importations en Suisse : cette part est passée de 45 à 48% en cinq ans.

Autre gros importateur, la Wein Kellerei Aarau, avec 4,2 mios de litres, 7ème. Tous les autres, emmenés par Moevenpick, à un peu plus de 2 mios de litres, sont sous les 2 mios. Seuls 20 importateurs dépassent le million de litres.

Les gagnants…

Les gagnants de l’importation de ces cinq dernières années sont Otto (le soldeur), 20ème, avec une progression de + 39%, puis la Casa Portuguesa à Winterthour (18ème), + 38%, Global Wine (22ème ) + 17%, Lidl (5ème) + 16%, Aldi (6ème) + 12%, puis Bataillard (3ème) et Wein Kellerei Aarau (7ème) +10% et Covin (19ème) + 8%.

… et les perdants sur 5 ans

Dans les perdants, figurent Schenk (17ème) à — 28%, Vini Bée (10ème) — 24%, Landi (23ème) — 22%, Scherer & Bühler (9ème) — 15% et Garnier (4ème) — 8%.

Ces chiffres sont basés sur les statistiques des douanes suisses et ont été analysés par le journaliste zurichois Stefan Keller, pour le Schweizerische Weinzeitung, qui les publie dans son édition de février 2018 (en allemand seulement).

©thomasvino.ch