Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 25 mai 2018 dans Actus - News

Concours Mondial de Bruxelles 2018 – A  «Petit Vignoble», grande médaille d’or

Concours Mondial de Bruxelles 2018 – A «Petit Vignoble», grande médaille d’or

Certains ricaneront : rares sont les chasselas qui obtiennent des médailles d’or dans les concours internationaux multicépages. Et l’année avant de venir à Aigle, pour la première fois en Suisse, le 25èmeConcours Mondial de Bruxelles, qui s’est joué début mai à Pékin, attribue une «grande médaille d’or» au chasselas «Petit Vignoble 2015» Yvorne AOC Chablais, qualifié de «révélation» pour la Suisse. Et vinifié par Badoux SA, à Aigle, dont le directeur, l’œnologue Daniel Dufaux est une des chevilles ouvrières de la prochaine édition, début mai 2019.

Par Pierre Thomas

Sur les quelque 75 commissions de dégustation très panachées, entre pays d’origine, profession des dégustateurs (avec un accent mis sur les journalistes et les sommeliers plutôt que sur les techniciens œnologues), obtenir une grande médaille d’or relève toujours de l’exploit. Ainsi, sur les 166 vins suisses soumis aux jurés, seule deux grandes médailles d’or ont été décernées. La seconde revient aussi à un vin blanc, valaisan et aromatique, un viognier 2017 de Varone Vins, à Sion, qui vient d’inaugurer ces Celliers à la sortie du chef-lieu valaisan, direction Sierre, au bord de la route cantonale.

Le plus souvent, ce sont des vins liquoreux et rouges qui se distinguaient, comme souvent dans les concours internationaux… Parmi les 10 médailles d’or suisses, les Celliers de Sion ajoutent une breloque pour un autre blanc aromatique, un muscat 2017, de la ligne Bibacchus, réservée à la Coop, tandis que les Domaines Rouvinez, à Sierre, est en or pour un blanc sec, le Heida La Leyraz 2017 et l’assemblage «historique» chardonnay-petite arvine La Trémaille 2016, élevé en barriques.

Des pinots noirs en grande forme

Autre surprise, les médailles d’or remportées par les pinots noirs romands, rarement à si belle fête : le Domaine de Montmollin à Auvernier (NE), qui vient de passer entièrement en reconversion biodynamiques, pour son 2015, élevé en barriques, le Vigne d’Or Grand Cru 2016 des Artisans vignerons d’Yvorne, et deux valaisans, Champs-Fleuris 2016, de Jean-Louis Mathieu à Chalais (VS), un habitué des médailles du CMB, et le Clos Pachje 2015 de l’ambitieuse gamme Lux Vina, du Domaine Chevaliers, à Salquenen. Celui-ci, où officie l’œnologue vaudois Christian Gfeller, double la mise en or avec l’assemblage rouge W 2013. Et les deux autres médailles d’or reviennent encore à des caves vaudoises, pour un Diolinoir 2016 Les Oenocrates de Testuz et le Galotta Cuvée No 0, 2015, de la Cave de La Côte, à Tolochenaz (VD), vinifié par Rodrigo Banto.

37 médailles d’argent (21 VD, 14 VS et 2 NE) complètent ce beau palmarès : on retrouve 6 vins de Badoux à Aigle, mais aussi «Mon vin blanc 2016», signé Frédéric Borloz, syndic d’Aigle, conseiller national et président de la Fédération suisse des vignerons, qui avait fait le déplacement de Pékin avec la délégation vaudoise et suisse, et deux vins, réserve de sa commune, le chasselas Clos Majoz 2016 et l’assemblage rouge Nobles Cépages 2016, des vins, vinifiés par Badoux, servis à l’apéritif annonçant la tenue du prochain Concours Mondial de Bruxelles à Aigle du 2 au 5 mai 2019, une première pour la Suisse.

Ici le clip officile de présentation du CMB à Aigle

Et un cocorico perso…

Et, au moment de ma rentrée de Pékin, où j’ai prolongé mon voyage de quelques jours, après avoir présidé un des 75 jurys du CMB, deux jolis motifs de satisfaction : la médaille d’or pour le galotta 2015 signé Rodrigo Banto. L’œnologue de la coopérative de La Côte m’avait fait déguster, en primeur, deux échantillons de ce vin, l’un élevé en barrique de bois américain, l’autre en barrique de bois français, et j’avais choisi un «pur bois américain» pour la cuvée du bar à vin le Midi 20, à Lausanne (il n’en reste que quelques rarissimes flacons…). L’autre, c’est la médaille d’or pour le pinot noir en barriques 2015 du Domaine de Montmollin, qui a fait un tabac auprès des invités quasi-exclusivement chinois (VIP et blogueurs lifestyle) de l’Ambassade de Suisse à Pékin où, en présence de l’ambassadeur Jean-Jacques de Dardel (photo ci-dessous, 1er rang à gauche) j’ai donné deux master classes, les 22 et 23 mai au soir, sur un échantillon représentatif de 13 vins de toute la Suisse, où figuraient plusieurs vignerons de la Mémoire des vins suisses. D’une grande élégance, parfaitement balancé, ce pinot noir neuchâtelois est une remarquable réussite qui n’a pas volé sa médaille d’or!

©thomasvino.ch