Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 31 mai 2018 dans Tendance, Vins suisses

Concours de vins — Le bio voit double

Concours de vins — Le bio voit double

C’est aussi stupide que d’avoir deux foires aux vins au printemps sur l’Arc lémanique et qui se canibalisent forcément : les vins bios, en ce mois de juin, connaissent un double palmarès, l’un proclamé à Zurich, l’autre à Berne. Une aberration ! Et de premiers résultats…

Soutenu par Bio Suisse, organisé par la revue VINUM, le Concours du Vin Bio Suisse a connu sa cinquième édition. Déjà victorieux en 2015, les pionniers de la vitiviniculture bio en Suisse, les Thurgoviens Roland et Karin Lenz, qui cultivent le plus vaste domaine bio de Suisse depuis 1996, remportent ce titre «national». Ils cultivent sur près de 20 hectares, une moitié de cépages traditionnels en bio et une moitié d’interspécifiques résistants aux maladies et champignons (dits PIWI en allemand).

Les Romands partagés en deux !

Dans les huit catégories de vins jugées, seul le Neuchâtelois Christian Rossel, de Hauterive, avec Terre de Sienne 2014, remporte celle des vins doux. Sur les 40 vins sélectionnés comme finalistes, seuls 9 vins de Suisse romande (en plus du gagnant des vins doux).

Ce lourd déficit de représentation romande s’explique par l’organisation, dans le sillage de la foire bio de Moudon, du premier concours Biovino, patronné par Bio-Vaud. Pour le concours suisse «officiel», 175 vins de 36 domaines ont été jugés ; pour le nouveau concours «romand», 166 vins de 41 producteurs. Les premiers pourront être dégustés à Lausanne, à l’Hôtel Carlton, lundi 11 juin, de 17 à 20 h. Participation : 10 fr. et inscription sur www.vinum.ch/bio-lausanne. Tandis que les vainqueurs du second concours seront proclamés au Bellevue Palace, deux jours plus tard, le mercredi 13 juin… Rien n’a filtré du palmarès.

Dans le palmarès du concours Bio Suisse, on constate une prééminence de la Suisse centrale et du Nord-Est. Ainsi, le sauvignon blanc 2017 du champion de l’an passé, Casanova WeinPur, de Walenstadt (SG) s’impose en blanc traditionnel, tandis qu’en interspécifiques, c’est un Solaris 2016 de Sitenrain à Meggen (LU) qui l’emporte. Un autre vin du Walensee (SG), le Südwind 2016 barrique de Bosshart et Grimm s’impose dans les assemblages rouges. Un seul vin tessinois au palmarès, Alma 2017, de l’Azienda Bianchi à Arogno (TI) en assemblages blancs. En rouge, confirmation d’une vedette, le Monolith 2016, pinot noir non-filtré des Grisons Obrecht, à Jenins, un vin bien connu, tandis que dans les interspécifiques, un Cabernet Jura 2016, Im Steinbruch, du Quergut Rebberg im Steinbruch, à Arlesheim (BL) s’impose. Et dans la nouvelle catégorie des mousseux, c’est l’Institut du vin bio FIBL à Frick (AG) qui l’emporte, avec un Crémant Brut 2014, déjà médaillé d’or au GPVS.

Neuf finalistes romands

Chez les finalistes romands, le meilleur pointage est obtenu par le vin doux, pinot gris Vengeance Tardive 2016 (allusion à la grêle…), du Domaine de La Capitaine, noté 17,5 pts. Ce vin avait obtenu le titre de meilleur vin bio au Grand Prix du Vin Suisse de l’an passé. Derrière, deux vins rouges du Vully (fribourgeois), le gamay 2016 Colline 1789 des frères Simonet, Le Petit Château, à Mur (17,4) et le pinot noir Aime Terre de Mur 2016, de Javet & Javet, à Lugnorre (17,3). Même pointage pour l’assemblage de cépages blancs Ubbio 2017, de Jean-René Germanier, à Vétroz (VS). En mousseux, la Cuvée Eclat Blanc de Noirs, de Mauler, obtient 17,2 pts, devant le Muscat Bleu 2014, du Biennois Bruno Martin, à Ligerz, 17 pts. Deux vins blancs complètent ce maigre tableau romand : le Savagnin blanc 2016 (17 pts) de La Maison Carrée, à Auvernier (Jean-Denis Perrochet fut «vigneron bio de l’année» 2016) et un vin plusieurs fois champion suisse bio au GPVS, le Johanniter 2016, de La Capitaine, à Begnins (VD) (16,9 pts).

… et voir même triple!

En octobre 2017, VINUM avait de surcroît organisé un challenge parmi les vins participants au premier salon BiowinExpo au Centre des Congrès de Montreux, organisé par Daniela Re. Peu fréquenté par les vignerons bio suisses (huit exposants pour plus d’une centaine, principalement de France, d’Italie et d’Espagne), ce salon devrait connaître une deuxième édition plus tard dans l’année, du samedi 17 au lundi 19 novembre 2018, selon son site Internet. Ce site ne donne aucune information, pour l’instant, sur un éventuel nouveau challenge…

©thomasvino.ch