Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 28 juillet 2009 dans Actus - News

Le Valais généreux avec sa vendange

Le Valais généreux avec sa vendange

Rendement des vignes

Le Valais (trop) généreux

Cet été, l’Interprofession de la vigne et du vin du Valais (IVV) a publié ses limites de rendement : en 2009, comme en 2008, les vignerons du Vieux-Pays pourront vendanger le chasselas (fendant) à hauteur de 1,4 kg/m2 et tous les autres cépages, blancs et rouges, à hauteur de 1,2 kg/m2 en AOC.
Alors que les cantons sont si jaloux de pouvoir fixer les conditions des AOC, le Valais s’aligne ainsi sur les quotas maxima fédéraux (sauf pour les spécialités blanches).
Le plus prompt à réagir a été le journaliste valaisan Roland Puippe, sur le blog «officiel» de l’IVV (sur www.vinsduvalais.ch). Il rappelle que «la plupart des pays producteurs qui nous entourent connaissent des limites largement inférieures à la Suisse pour élaborer leurs vins d’appellation». Et constate : «Il n’existe pas de distinction formelle entre la gamme moyenne, voire inférieure, et le haut de gamme valaisan. (…) A quoi servent les efforts de l’IVV pour promouvoir les cépages autochtones que sont la Petite Arvine et le Cornalin, si c’est pour retrouver côte à côte dans le commerce, portant le même nom, de merveilleux crus valaisans et des vins issus du plus petit dénominateur commun ?»
Et Roland Puippe, ex-cadre de la rédaction du quotidien valaisan Le Nouvelliste à la retraite, d’écrire : «Quand je songe que le Valais organise le Mondial du Pinot Noir et qu’il n’a pas la volonté de se donner les armes qualitatives de ses ambitions, cela me sidère.»
280709©thomasvino.com