Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
Neuvième édition de la Semaine suisse du Goût - thomasvino
Pages Menu
Categories Menu

Posted on 27 août 2009 in Tendance

Neuvième édition de la Semaine suisse du Goût

Neuvième édition de la Semaine suisse du Goût

Semaine suisse du Goût

Les maires et les enfants d’abord

Du 17 au 27 septembre, la Suisse connaîtra sa neuvième Semaine du Goût. 1300 événements, avec une priorité aux enfants des écoles et aux maires des communes.
Pierre Thomas
Des événements multipliés par dix en neuf ans. Pour le cofondateur de la Semaine du Goût, Joseph Zisyadis, «il y a une attente, un engouement du public. Nous voulons promouvoir une autre relation à la nourriture. C’est un peu un manifeste : nous voulons manger autre chose que les 80% des aliments transformés industriellement. Et des produits authentiques avant qu’ils disparaissent. Nous entendons promouvoir d’autres valeurs, même si c’est une course contre la montre un peu inégale», explique le conseiller national vaudois.
Plusieurs villes du goût
Dès 1300 événements, recensés sur le site Internet www.gout.ch et dans une brochure trilingue distribuée à 250’000 exemplaires, 550 concernent les écoles. C’est dire qu’ils ne sont pas accessibles au grand public, «mais ils sont essentiels». Sept villes ou régions, dans le sillage de Sion, pionnière d’une «fête du goût» annuelle, offrent un programme large, comme Lausanne, membre du réseau Délice, initié par Lyon, et qui regroupe dix-sept villes «gourmandes» (www.delice-network.org).
On y ajoutera la très officielle «ville du goût 2009», Delémont et tout le Jura avec: marché bio de Saignelégier du 19 au 20 septembre, troisième concours des produits du terroir la semaine suivante à Courtemelon (26-27), puis les Olympiades du fromage de montagne (23-25 octobre) et les marchés de la Saint-Martin de Porrentruy (13 – 16, puis 21 – 22 novembre). Le maire de Delémont, Pierre Kohler, cuisinera le samedi 19, dans la cour du Château, avec ses pairs de communes environnantes. Car des maires (syndics et présidents…) et des politiciens seront aux fourneaux dans une vingtaine de localités. A Neuchâtel, le président du gouvernement cantonal, Jean Studer, squattera les cuisines de Michel Stangl, le dimanche 20, midi et soir, au biennommé Hôtel de Commune de Dombresson.  Partout, les produits AOC – IGP seront de la partie : le logo fête, cette année, ses dix ans d’existence.
Alémaniques et restaurateurs (trop) discrets
Bref, une foison d’événements à deux pas de chez soi ou à l’autre bout du pays, à choix, durant dix jours. Même si la Suisse alémanique, au contraire du Tessin, reste réticente : un peu plus de 10% des événements (140) dans les deux «autres» tiers du pays. Et les restaurateurs paraissent en retrait. «Il est difficile de les motiver s’il n’y a pas une synergie autour d’un produit. Pourtant, Swiss Tourisme se lance à fond dans la gastronomie», constate la Valaisanne Patricia Lafarge.
Le Valais, patrie de la marraine de la Semaine, la vigneronne Marie-Thérèse Chappaz, met à disposition 400 bons (150 de plus qu’en 2008) pour des jeunes de 16 à 25 ans, qui paieront 50 francs leur repas dans treize restaurants d’excellente réputation gastronomique : ce genre d’initiative fut à la base de la «journée du goût» en France.

Paru dans
Hôtel Revue du 27 août 2009.