Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 17 août 2010 dans Actus - News

Châteauneuf à VINEA… grâce à l’Europe!

Châteauneuf à VINEA… grâce à l’Europe!

VINEA dès le vendredi soir

Châteauneuf à Sierre… grâce à l’UE!

Pour la 17ème fois, VINEA se tiendra dans les rues de Sierre les 3, 4 et 5 septembre. Trois jours ? Oui, le vendredi soir, l’expo-dégustation à ciel ouvert, dans la rue principale de la cité valaisanne, s’ouvrira pour la première fois, de 17h30 à 20h30. Et se poursuivra le samedi et le dimanche, de 10 h à 17 h. Invité d’honneur étranger, Châteauneuf-du-Pape, avec une quinzaine de producteurs.

Par Pierre Thomas

Après les Bordelais de Saint-Emilion et les Bourguignons de la colline des Cortons, les vignerons et grands domaines de Châteauneuf-du-Pape…Quelques propriétés importantes sont annoncées : le Domaine de Beaurenard, Château Fortia, La Mordorée, Château La Nerthe et le Domaine de la Solitude qui ont marqué, une fois ou l’autre, l’histoire d’une des premières AOC de France, à la surface d’un seul tenant presque aussi vaste que tout le vignoble vaudois (3’500 hectares).

Un million d’euros pour la pub

La Fédération des syndicats des appellations démontrera, dégustations à l’appui, que Châteauneuf représente certes treize cépages, mais aussi quatre terroirs. Et même deux syndicats, qui ont enfin fait la paix, même s’ils n’ont pas (encore ?) adhéré à InterRhône, l’interprofession de la Vallée du Rhône. Et dans quel cadre viennent ces vignerons ? Grâce à un programme de un million d’euros, répartis sur trois ans, subventionné à 50% par l’Union Européenne, dont bénéficie aussi l’AOC Tavel. «Ile» au milieu de l’Europe, la Suisse est une cible privilégiée, nous a expliqué, sur place, à Châteauneuf-du-Pape, le directeur de la Fédération, Michel Blanc : «La Suisse a été longtemps notre premier marché d’exportation, avant le marché anglo-saxon, qui a pris le relais. On revient donc, pour la première fois depuis vingt-cinq ans, sur un marché ouvert aux vins de qualité et exigeant, grâce à la proximité d’une même vallée et d’un même fleuve.»
Aujourd’hui, la Suisse doit pointer au cinquième rang parmi les importateurs — l’AOC va disposer pour la première fois de chiffres fiables en 2010. Et Châteauneuf-du-Pape veut mettre en avant aussi ses qualités de vignoble soucieux de l’environnement, avec 20% de l’AOC cultivée en bio ou en biodynamie (dont La Nerthe, Beaurenard et Beaucastel, qui ne sera pas à Sierre). La campagne castelpapale portera ensuite en Amérique (Canada, Etats-Unis), après l’Asie (Shanghai, Hongkong, Tokyo).

Valaisans d’abord, mais aussi
Vaudois, Tessinois, Genevois

Avec François Murisier, jeune retraité de Changins, porté à la présidence de l’association ce printemps, VINEA entend aussi s’ouvrir aux régions suisses. Outre les grands crus valaisans (Fully, Vétroz, Saint-Léonard, Salquenen), la Charte Grain Noble ConfidenCiel, les Vaudois du Chablais (Wine Chablais – sic !) et de Clos, Domaines et Châteaux, ainsi que les «grands vins du Tessin» et des Genevois seront de la partie, tandis que le palmarès du Mondial du Pinot Noir sera proclamé le vendredi. La compétition s’ouvre la semaine prochaine, à Sierre : 1’100 vins de 24 pays seront jugés par 60 dégustateurs du vendredi 20 au dimanche 22 août.
Programme détaillé et horaire:
www.vinea.ch