Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 4 janvier 2011 dans Actus - News

Succession de Michel Boven assurée

Succession de Michel Boven assurée

Cave Ardévaz à Chamoson

La succession de feu Michel Boven assurée

A 53 ans, le 5 novembre 2010, le vigneron encaveur de Chamoson, Michel Boven, décédait subitement, d’une hémorragie interne. Il venait de décrocher le deuxième prix de la catégorie assemblage du Grand Prix du Vin Suisse, avec l’Ardévine 2008, un de ses fers de lance. Ses 2009, syrah comme humagne, muscat comme païen, avaient été acclamés.
On se souvient que son épouse, Rachel, était venue sur la scène du Théâtre de Berne chercher son prix de premier «meilleur vigneron de Suisse» de l’Histoire, le 22 octobre 2004. Récemment, sa veuve a communiqué que l’avenir du domaine est assuré. Deux de ses quatre enfants poursuivent des études hors milieu viticole, Jérôme à l’EPFL et Céline à l’ECG, tandis que Michael et John sont directement impliqués dans la poursuite de l’exploitation. Ils seront épaulés à la vigne, comme depuis sept ans, par Jean-Michel Delaloye et en cave par l’œnologue-conseil de Chamoson, Didier Joris. Celui-ci était «presque frère» du défunt et parrain de John. Il vinifiera les vins de la Cave Ardévaz, pour laquelle, avec le titulaire, il avait mis au point les deux assemblages phares, L’Ardévine, élevé en barriques de chêne, et le Vent d’Or, en cuve.
«L’année 2011 sera placée sous le signe de la continuité et de la volonté de présenter un millésime 2010 aux reflets ombrés de Michel», écrit sa veuve. Ainsi, le domaine, qui projette la construction d’une nouvelle cave, devrait continuer à briller au firmament des vins valaisans.
Nos vœux de succès et de fidélité accompagnent les acteurs de ce «show» qui continue (pour paraphraser Frédy Mercury).
©thomasvino.com