Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 30 septembre 2011 dans Actus - News

En Suisse, les vins français trinquent

En Suisse, les vins français trinquent

Importations de vins en Suisse

La France trinque largement

Selon les statistiques publiées par France Agri Mer, l’importation des vins de l’Hexagone en Suisse s’est énormément péjorée ces dix dernières années (1999 – 2009). Toutes les catégories sont concernées : vins mousseux, vins en bouteilles et vins en vrac.
Vins mousseux: juste avant l’effet millénariste (2000), les importations de mousseux de France (dont les champagnes) se montaient à 7,5 millions de litres, soit plus d’un litre par habitant! En 2009, avec 4,7 mios de litres, l’année s’avère la plus mauvaise de la décennie, à égalité avec 2004. Après 2000, les importations sont le plus souvent restées en-dessous de 5 mios de litres. En 2004, l’Italie a, pour la première fois, rattrapé la France (4,8 mios de litres), puis a pris le large (en 2009, 6,6 mios contre 4,7 mios). La part le l’Espagne (2,7 mios de litres) était en 2009 égale à 1999. Les importations de vins mousseux ont cru de 14% sur ces dix ans.
Vins en bouteilles: l’importation des vins en bouteilles a cru largement sur dix ans : + 51%, passant de moins de 60 mios de litres à près de 90 mios (87,6). Mais la France, qui dépassait l’Italie en 2009, a baissé légérement, tandis que l’Italie progressait notablement. Depuis les années 2000, l’Allemagne a multiplié par 3,5 ses exportations vers la Suisse (3,8 mios de litres), l’Italie (de 16 à 31,2), l’Espagne (de 10 à 19 mios) et le Portugal (de 2,1 à 4,4 mios de litres) les ont doublées.
Vins en vrac: ce secteur a fléchi de 25% en dix ans, passant de 116 mios de litres à 86,7 mios, tandis que le volume global de vins importés en Suisse a légérement progressé (de 188,6 à 189,2 mios de litres). Ici aussi, l’Italie a inversé sa position. De dauphine de la France en 1999, elle la dépasse largement en 2009 (31 contre 23 mios de litres), l’Espagne fléchissant de 18,5 à 16 mios de litres.
Au final, selon les chiffres des douanes suisses, la part de la France dans les vins importés par la Suisse est passée de 36% à 23%. Selon les chiffres des douanes françaises, en volume, cela représente une chute brutale de 70 à 44 mios de litres.
©thomasvino.com