Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 4 août 2006 dans Actus - News

Vins suisses — Après l’or, le «Grand Or» au  Concours Expovina 06

Vins suisses — Après l’or, le «Grand Or» au Concours Expovina 06

Vins suisses — Concours Expovina 2006
Après l’or, le grand or!

L’inflation des médailles continue au Concours Expovina, à Zurich. Non seulement 153 médailles d’or ont été attribuées à des vins suisses, mais dix vins suisses notés à 92 points sur 100 et plus reçoivent un titre nouveau, le «Grand Or». Au total, 1676 vins, fournis par 257 producteurs et commerçants ont été soumis à une centaine de jurés, fin juillet. Et désormais le concours, dont c'était la treizième édition, sera annuel.
La chance a souri à de grandes caves, comme Provins, Schenk et Adrian Mathier-Nouveau Salquenen. Avec un païen (heida) 2005, vin blanc de la ligne Maître de Chais, la coopérative valaisanne réussit la seule note de 93 points, meilleure du concours, à l’exception d’un rouge La Palaia, toscan, mais élevé en Italie par les frères grisons Triacca. Provins classe son johannisberg Rhônegold parmi les dix meilleurs. Celui-ci était déjà vice-champion valaisan de sa catégorie.
Une bouteille «maison» pour Adrian Mathier
Le groupe Schenk place aussi deux vins dans ce «top ten» : un assemblage rouge, Masc 2005, de la maison Maurice Gay, à Chamoson, et, meilleur chasselas du concours, le Château Maison-Blanche 2005, à Yvorne. Adrian Mathier, à Salgesch (VS) remporte le titre de meilleur rouge suisse, avec un pinot noir «Ambassadeur des Domaines» 2004. Ce vin décroche aussi le Prix Vetropack. Il lui donne droit à une bouteille personnalités fournie par le fabricant de bouteilles de Saint-Prex (VD). Le pinot noir valaisan obtient 92 points, à égalité avec celui, en barrique 2004, d’Alain Neyroud, de Chardonne (VD), un récidiviste, puisqu’il avait remporté le Prix Vetropack en 2003. Des trois vins liquoreux au sommet, le titre revient aux «Câlins d’automne», de Jean-Pierre Kuntzer, Domaine Saint-Sébaste, à Saint-Blaise, déjà distingué meilleur encavage neuchâtelois cette année. Aucun merlot tessinois en tête du palmarès, mais deux vins argoviens, un sauvignon blanc et un rouge.
Parmi les 153 médailles d’or, on retrouve les mêmes grandes maisons et de nombreux petits producteurs… Pas de raton laveur, comme dans l’inventaire de Prévert, mais «La pépite du Trappeur» 2005, assemblage rouge créé par la petite, mais excellente, Cave du Paradou à Na (VS), pour le restaurant homonyme de Mase (VS), tenu par un photographe et journaliste passé de l’autre côté de la table, Jean-François Luy. (PT)

Résultats complets sous www.iwpz.ch.
Paru dans Hôtel + Tourismus Revue du 10 août 2006.