Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 31 mai 2007 dans Tendance

Vin à la mode, le zinfandel

Vin à la mode, le zinfandel

Tiercé gagnant (Cuisine de saison mars 2007)
22, v’là les Zin’s
Axiome: Le zinfandel, cépage exclusivement américain? Tout faux! Démonstration.
Vous voulez épater vos amis un soir de «pastaciutta» (spaghettis à la bolonaise maison)? Ce que vous économisez dans le solide, investissez-le dans le liquide. Oh, pas de grands crus tape-à-l’oeil, juste des flacons diablement originaux, avec, en prime, une jolie histoire en trois actes pour trois vins qui, coïncidence, valent 22 francs la bouteille.
Premier acte, le Zinfandel incarne bien la Californie. Ce cépage s’est acclimaté il y a plus d’un siècle et demi sur la Côte Ouest des Etats-Unis. L’exemple proposé ici est dû à l’équipe du propriétaire bernois Donald Hess. Les raisins viennent des régions de Mendocino, de Sonoma et d’Amador ; ils se sont gorgés de soleil californien, au point que le vin, onctueux, chaleureux, long en bouche, frise les 15° d’alcool. Par son volume, il peut être bu immédiatement : charmeur, il m’avait enchanté au concours La Sélection, à Bâle l’automne dernier.
On peut le qualifier de typé de sa région… Or, c’est, précisément, une professeure de l’Université de Davies, en Californie, Carole Meredith, qui, par la recherche de l’ADN, a pu expliquer d’où vient le Zinfandel : c’est un descendant direct du Primitivo des Pouilles. Cette découverte — acte deux ! — a redonné du pep à son ancêtre du Sud de l’Italie. Au domaine La Corte, province de Lecce, l’œnologue australien Chris Ringland, récolte des raisins de ceps vieux de plus de 50 ans, vinifiés dans le style du Nouveau Monde. Comme en Californie, ce vin, élevé un an en barriques de chêne, développe des arômes d’épices douces, de cannelle, sur une structure puissante et charnue (14° d’alcool).
Au troisième acte, la Suisse entre en scène. Emule de Carole Meredith, le jeune chercheur valaisan de Neuchâtel José Vouillamoz remonte la filiation du Zinfandel, fils du Primitivo italien et petit-fils d’un cépage croate. Non pas le Plavac Mali (qui donne le vin rouge Dingac) comme on l’écrit parfois, mais le Crljenak, qui lui est antérieur. Et cet arbre généalogique pousse ses ultimes racines jusqu’à Genève! Le pépiniériste Roger Burgdorfer importe du Frioul des pieds de primitivo, qu’il plante sur un porte-greffe Gravesac. En 2002, premier vin… Les raisins sont parmi les plus tardifs récoltés au Domaine du Paradis. Le vin, partiellement élevé en barriques durant neuf mois, offre des arômes fruités de griotte, avec un zeste d’épices douces, sur une structure un peu moins trapue que ses deux cousins (13° d’alcool). Ce zin’ genevois est tout bonnement unique en son genre au Nord des Alpes!                                                                                                  
                                                     Pierre Thomas

1) Le classique/Artezin 2004
PRODUCTEUR  The Hess Collection Winery REGION Californie CEPAGES Zinfandel 94%, Petite Syrah 6% TEMPERATURE DE SERVICE 17° PRIX 22 fr. CHEZ Cellier Mövenpick, r. de Morges 22, 1023 Crissier, tél. 021 701 41 61, www.moevenpick-vins.com
2) Le revenant/ Zinfandel 2002
PRODUCTEUR La Corte REGION Indication géographique typique (IGT) Puglia CEPAGE 100% Primitivo TEMPERATURE DE SERVICE: 17° PRIX 22 fr. CHEZ Albert Mayor SA, av. de Gilamont 50, 1800 Vevey, tél. 021 921 13 41
3) L’intrus/Zinfandel 2005
PRODUCTEUR Domaine du Paradis REGION Satigny (Genève) CEPAGE : Primitivo TEMPERATURE DE SERVICE: 17° PRIX : 22 fr. CHEZ : Domaine du Paradis, Roger Burgdorfer, tél. 022 753 18 55, www.domaine-du-paradis.ch