Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 30 août 2007 dans Vins suisses

Vaud — Quatre Vaudois au Mondial du Pinot Noir 2007

Vaud — Quatre Vaudois au Mondial du Pinot Noir 2007

Quatre pinots vaudois au pinacle
Ce matin, 31 août 2007, à Sierre, les lauréats du concours «Mondial du Pinot Noir» présentent leurs vins. Parmi eux, quatre Vaudois distingués par un «Vinéa d’or». Le meilleur résultat d’ensemble en dix éditions.

Pierre Thomas

Organisé par VINEA*, salon des vins valaisans en plein air qui se déroule ce week-end dans l’artère principale de la «ville du soleil», l’avenue Général-Guisan, cette confrontation a deux caractéristiques majeures. La première, c’est qu’au contraire d’autres concours, elle est centrée sur un seul cépage, le principal de Suisse : avec 4490 hectares, le pinot noir, planté dans tout le pays, a détrôné le chasselas dès 2005. La seconde, c’est que ce concours international est organisé dans les règles, prônées par la «Vinoféd». La moindre des choses, puisque cette fédération des grands concours internationaux a son siège à Sierre.
Face à l’armada valaisanne

Revers de la médaille — c’est le cas de le dire ! —, les Valaisans y sont sur-représentés. Sur 1'050 vins jugés à la mi-août, 260 provenaient du Vieux-Pays. Mathématiquement, le palmarès s’en ressent avec 16 Vinéa d’or valaisans (pour des vins notés entre 89 et 94 points sur 100). Le seul Grand Or suisse (dès 94 points sur 100) revient aussi à une cave des Coteaux de Sierre, celle des «Deux Crêtes», de Gérald Clavien, à Miège, avec une réserve destinée au Badrutt Palace à Saint-Moritz (palmarès complet sur www.mondial-du-pinot-noir.com)
Face à l’armada valaisanne, les Vaudois étaient aussi «forts» que les Français, Bourguignons en tête, avec 105 vins. Quatre ont obtenu l’or (lire ci-dessous) et vingt-deux l’argent, soit aussi bien qu’en 2003 (à un argent près). Le nombre total de médailles s’est limité à 32% des vins du concours (dont 11% récompensés par l’or).
«Savoir où on se situe»

Par le hasard de la dégustation à l’aveugle et des vins présentés en ordre aléatoire, les quatre lauréats vaudois émanent des principales régions, La Côte, le Chablais, Lavaux et le Nord vaudois. Chacun des vins cultive sa spécificité : un lieu commun, pour le pinot noir, «le meilleur cépage du monde, le plus difficile à vinifier aussi, avec peu de réussites sur la masse», rappelle Fabio Penta, l’œnologue des domaines de Hammel SA, tel le Clos du Châtelard. Comme son collègue Blaise Hermann, chez Bolle & Cie, à Morges, il a présenté le dernier millésime sur le marché, le 2006, «qui a l’avantage d’être souple». A noter que ce rouge de Sarraux-Dessous, domaine de 18 hectares d’un seul tenant, sur Begnins, sauf le pinot sur Luins, a obtenu un «coup de cœur» au Guide Hachette 2008 à paraître, dans sa version 2005. Avec Jean-Philippe Mayor, de Vevey, «tonnelier», soit œnologue à façon, les Vaudois soulignent l’importance du Mondial du Pinot noir, où ils ont déjà été distingués par le passé, «pour savoir où on se situe».
Coup d’essai, coup de maître

Pour le quatrième, Guy Cousin, de Concise, c’est un tremplin. Ce jeune vigneron de 28 ans, fils et frère de coopérateurs de la Cave de Bonvillars, cultive 2,3 hectares. Son pinot noir est le tout premier raisin qu’il a récolté: «Il sondait 100° Oechslé, le 28 septembre 2005» Un vin élevé dans deux barriques, une neuve et une d’un deuxième vin. A cause de la pluie et de la pourriture, il n’a pas pu renouveler l’expérience en 2006. «Pour réaliser de grands pinots noirs comme en Bourgogne, on a encore du boulot. Mais avec une météo favorable, on a le potentiel. Et nous avons le fond, notre terroir, pour réussir de belles choses». Parole d’expert : en 2003, il a été «stagiaire des grands crus» dans une maison de Beaune. Coup d’essai et, déjà, coup de maître…
*VINEA, Sierre, samedi et dimanche 1 et 2 septembre 2007, 10 h. – 17 h., 120 producteurs, 1500 vins, 30 fr. par jour (verre de dégustation).
www.vinea.ch

Les quatre pinots en dégustation
Pinot noir 2006, AOC St-Saphorin, «noble cépage de Lavaux», Cave Albert Mayor S.A., Vevey, vinification traditionnelle (avec 10% de gamaret-garanoir), 021/923 68 71, 13 fr. 70, 3000 bouteilles.
Robe rubis brillante; nez de petits fruits rouges, avec une touche sauvage; attaque souple, sur la rondeur; finale nerveuse, sur des tanins fermes; en fin de bouche, on retrouve les fruits rouges.

Pinot noir 2006, Domaine de Sarraux-Dessous, Grand cru de Luins AOC, Bolle & Cie SA, Morges, élevé en foudre, 021/801 27 74, www.bolle.ch, 14 fr. 70, 3000 bouteilles.
Robe rouge, reflets soutenus; nez de fruits rouges compotés, nuance de tabac; attaque sur la densité, le fruit mûr; beau volume en bouche, tanins serrés ; dispose encore d’un potentiel d’évolution.

Cuvée des Sens 2006, Clos du Châtelard, AOC Villeneuve, Hammel SA, Rolle, élevé huit mois en barriques au domaine, 021/822 07 07, www.hammel.ch, 24 fr. 20, 2500 bouteilles.
Robe rouge, reflets violacés ; nez de fruits rouges, de vanille et de cèdre; attaque épicée, arômes d’épices orientales douces ; finale sur des tanins serrés ; un vin qui s’ouvre, mais est encore marqué par l’élevage en barriques.

Pinot noir élevé en fût de chêne 2005, AOC Concise, Vignoble Cousin, 079/718 71 31, www.vignoblecousin.ch, 17 fr. 90, 500 bouteilles (épuisé, pas de 2006).
Robe rouge profond, brillante ; notes empyreumatiques (grillées) ; attaque ample, belle charpente ; un vin déjà ouvert, avec des notes minérales ; les arômes des fruits rouges reprennent de la vigueur en bouche ; belle longueur ; finale torréfiée, pointe brûlante.

Paru dans le quotidien vaudois 24 heures du 31 août 2007.