Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 2 avril 2013 dans Vins suisses

Mémoire des Vins suisses et ProWein

Mémoire des Vins suisses et ProWein

Nouvelles impulsions pour les vins suisses

Projet de longue haleine lancé à Zurich il y a dix ans, la Mémoire des Vins suisses (www.mdvs.ch) a connu, en mars, deux événements, l’un à Bellinzone, l’autre à Düsseldorf, où les sommeliers, étaient les premiers visés. La MdVs a notamment fait déguster, dans le cadre prestigieux du Castelgrande du chef-lieu du Tessin, des vins de son «trésor», soit des millésimes remontant jusqu’à 2002, en plus des plus récents, à plus de 300 invités venus de toute la Suisse — même quelques Romands avaient fait le déplacement !
Par Pierre Thomas
Chaque année dans une des six régions viticoles suisses, le «cercle vertueux» de la MdVs tient son assemblée générale, ponctuée par des visites de domaines locaux et une présentation des vins. Le principe de la MdVs est simple: des vignerons de toute la Suisse sont cooptés pour un vin, dont ils sont «leader». Le choix est fait par une commission de journalistes.

Photo du Castelgrande, Bellinzone

Coincidence, le Castelgrande accueille jusqu’en été le sculpteur André Raboud, ami des vignerons Bernard Cavé, Philippe Gex et Gérald Besse, tous membres de la Mémoire des vins suisses.

Un Vaudois prend le relais d’un Tessinois

L’idée d’un lien étroit et mutuellement respectueux entre les faiseurs d’opinion et la production avait scellé le lancement de la MdVs, entre le journaliste zurichois Stefan Keller et le producteur tessinois Christian Zündel. Dix ans plus tard, une page historique s’est tournée au Tessin : si Stefan Keller a quitté le mouvement, Christian Zündel, premier et seul président jusqu’ici, a remis son mandat, après plus de dix ans d’exercice. L’un des fameux «mousquetaires» alémaniques du renouveau du Tessin viticole, esprit libre avant tout, rentre ainsi dans le rang… Et c’est un Vaudois, Charles Rolaz, copropriétaire de la maison Hammel, à Rolle, et de ses domaines, qui prend le relais: la prochaine assemblée aura donc lieu dans le Pays de Vaud.
Initialement, la MdVs comptait une vingtaine de membres (21 vins du millésime 2002). L’an passé, en Valais, l’assemblée avait décidé de limiter le nombre des membres à cinquante. Un 51ème a, toutefois, été accueilli au sein du cercle, cette année. Pour la cave valaisanne Jean-René Germanier SA, à Vétroz, c’est un retour. Avec la syrah Cayas, son œnologue et associé, Gilles Besse, avait déjà figuré dans l’association, avant de se retirer. Il y revient, mais cette fois avec une Amigne Grand Cru de Vétroz. Retour stratégique : Gilles Besse est le président de Swiss Wine Promotion, l’organe supracantonal qui dialogue avec l’Office fédéral de l’agriculture pour asseoir l’image des vins suisses.

Cause commune avec les exportateurs

Cette année, pour la première fois, la MdVs, sous l’impulsion du journaliste zurichois Andreas Keller, s’est associée à SWP et à la société des exportateurs des vins suisses, la SWEA, pour organiser une dégustation de prestige en lever de rideau de la grande foire Pro Wein, à Düsseldorf. 53 vignerons participants, dont plusieurs de la MdVs, se sont rendus en Allemagne, dimanche 23 mars. Près de trois cent personnes, sommeliers et journalistes d’abord, ont pu librement découvrir les vins suisses.
Le président de SWP, Gilles Besse, était du voyage : «Pour l’exportation, l’Allemagne est un marché prioritaire. C’est aussi un marché de voisin et l’un des plus gros du monde. On espère y aller chaque année (réd. : mais les Suisses ne sont présents, cette année, ni à Vinitaly, à Vérone, ni à Vinexpo, à Bordeaux, deux grandes foires d’acheteurs en Europe).» A Düsseldorf, Gilles Besse a rencontré Willi Klinger, le directeur de l’Office de promotion des vins autrichiens, souvent cités en exemple, à la fois pour le haut taux de consommation dans leur pays et pour leur percée sur le marché international. Mais, tempère le président de SWP : «On oublie souvent que le prix moyen du litre de vin autrichien exporté est de 1,60 euros (réd. : 2 francs suisses)… Leur vignoble est trois fois plus grand que le nôtre. Nous, on va à l’étranger avec nos «petits» 15’000 hectares et nous visons le moyen et le haut de gamme, d’où notre intérêt pour les sommeliers.»*Prochain événement de la MdVs «élargie»: la dégustation, le 26 août, au Kongresshaus de Zurich, de «Mémoire & Friends», soit les vins des 51 membres de MdVs et de plus de 120 invités de toute la Suisse. Infos : www.memoire-and-friends.ch
©thomasvino.ch