Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 16 mai 2013 dans Vins suisses

Les liquoreux valaisans en force au CMB 2013

Les liquoreux valaisans en force au CMB 2013

La seule médaille «grand or» décrochée par un vin suisse au 20ème Concours Mondial de Bruxelles, jugé à Bratislava, va à l’Ermitage Tourbillon 2009, vin liquoreux de prestige de Provins-Valais. Sur les 14 autres médailles d’or, 4 reviennent à des liquoreux valaisans, 3 à des assemblages blancs et 2 à des merlots. Revue de détail.
Ce concours a réuni plus de 8’000 vins. Trois pays, la France (2’488), l’Espagne (1’664) et l’Italie (1’052) en ont présenté plus de 1’000. Le Portugal suit avec 852 vins, le Chili avec 383 et la Slovaquie, pays siège du concours cette année, 214. La Suisse se classe au 8ème rang, avec 179 échantillons, juste derrière l’Afrique du Sud, avec 184 vins.
Au niveau des médailles d’or, les quatre liquoreux sont le Domaine Tourbillon 2008 de Provins-Valais, le Johannisberg Saint-Martin 2010 du Domaine du Mont-d’Or, Les Grains Nobles 2011, des Domaines Rouvinez, et le Tulum 2011, de Jean-Louis Mathieu, tous Valaisans, comme la Petite Arvine 2012 Patrimoine des Vins des Chevaliers, à Salquenen, de l’Heida 2011 Réserve des administrateurs, de la Cave Saint-Pierre, le Défi blanc 2011 Les Titans de Provins et le Merlot 2008 Les Titans — fameux vins élevés en altitude ! — et l’assemblage rouge Antarès 2011, de Robert Gilliard SA.
Les Vaudois décrochent de l’or avec l’assemblage blanc Varietas 2011 des Artisans Vignerons d’Yvorne, la Réserve Blanche  2011, du Château de Glérolles, le Doral Expression 2012, des Caves Cidis et un seul rouge, le Merlot 2011 du Château de Vufflens. Le seul vin neuchâtelois distingué est aussi un blanc, un Chardonnay 2012 du Domaine de Montmollin, à Auvernier. 30 médailles d’argent complètent le palmarès, où on retrouve plusieurs producteurs qui se sont parés d’or.
Aucun vin suisse n’a remporté le challenge de sa catégorie, où, par exemple, c’est un Icewine de l’Ontario (Canada), un Riesling 2008 de Peller Estate, qui s’impose en liquoreux, alors qu’en blanc, c’est un Verdejo 2012 Circe, de la Rueda, qui l’emporte et pour les rouges, un Douro, Duvalley Reserva 2010.
Palmarès détaillé.

Photo souvenir

Le Concours Mondial de Bruxelles (CMB), 20ème édition, s’est joué du 10 au 12 mai à Bratislava. On y était, comme pour une quinzaine (quand on aime, on ne compte plus…) des vingt dernières compétitions, et comme «président», ou plutôt secrétaire d’un jury, puisque l’informatique impersonnelle n’y a pas (encore) remplacé le stylo et le papier.

cmb_jury48

Sur le papier, et sur la photo, ce jury 48 était un véritable «dream team» (mieux vaut savoir un peu d’anglais pour échanger avec les jurés de toutes origines), de g. à dr., le Bourguignon Jacky Rigaux, professeur retraité de Dijon, référence de sa région, psychanalyste passé à l’analyse des terroirs, Susana Esteban, Galicienne rencontrée à la Quinta do Crasto et aujourd’hui oenologue-conseil pour plusieurs domaines de l’Alentejo (Portugal), Igor Mancel, président de l’Union des œnologues slovaques, Pierre Thomas, Taner Ogütoglu, directeur de Wines of Turkey et Jakub Sebesta, directeur général de l’autorité d’inspection de l’agriculture et des produits naturels tchèque, à Brno.

Qui dit que le CMB fait la part belle qu’aux journalistes et aux sommeliers? Quel concours peut se vanter de réunir pareille brochette de dégustateurs en un seul jury? Et les vins, direz-vous? Eh bien, plus le concours se développe (8200 vins appréciés par 305 jurés), plus le socle de la pyramide s’élargit, même si un tiers des vins reçoivent une médaille: palmarès dès vendredi 17 mai 2013. Le vingtième anniversaire, lui, se fêtera à domicile: retour donc à Bruxelles, du 9 au 11 mai 2014 !
©thomasvino.ch