Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 31 juillet 2013 dans Actus - News

«Droits de plantation»:  libéralisation enterrée

«Droits de plantation»:
libéralisation enterrée

La nouvelle a fait moins de bruit que la levée de boucliers contre le projet, datant de 2008. Le 26 juin 2013, à Luxembourg, un accord est intervenu pour enterrer un volet contesté de l’organisation commune du marché (OCM) vitivinicole de l’Union européenne, la libéralisation de la plantation de la vigne. En lieu et place d’une explosion de zones viticoles dans des régions improbables, au détriment des régions où la vigne est déjà solidement implantée, le nouveau régime, valable jusqu’en 2030, permettra de gérer les plantations pour toutes les catégories de vins (y compris d’entrée de gamme) avec une limite de croissance des surfaces de 1% par an, avec possibilité pour les états-membres de fixer un seuil inférieur. Les «droits de plantation» sont remplacés par des «autorisations de planter». L’Assemblée des régions européennes viticoles (AREV), qui était montée au front à plusieurs reprises sur ce dossier délicat, s’est félicitée, dans un communiqué, qu’en Europe, «n’importe qui ne pourra pas, désormais, planter n’importe quoi, n’importe où.»

©thomasvino.ch