Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 28 avril 2014 dans Actus - News

Gutedel Cup en Allemagne  Chasselas suisses viennent-ensuite

Gutedel Cup en Allemagne
Chasselas suisses viennent-ensuite

On se souvient que le Ehrenstetter Ölberg Chasslie trocken 2012 de la coopérative Bezirkskellerei Markgräflerland avait remporté le Mondial du Chasselas 2013, à Lausanne-Aigle, au nez et à la barbe des chasselas suisses, notamment vaudois. Récemment, ce même vin s’est classé deuxième de la catégorie internationale des chasselas secs à Badenweiler, lors de Gutetel Cup. Trois chasselas suisses sont parmi les 10 premiers de cette catégorie, et le plus méritant, l’Aigle Les Murailles 2012, AOC Chablais, pointe au sixième rang.

Derrière lui, à la 8ème place, le Fendant Grandgousier 2013, des Fils Maye SA à Riddes, et 10ème un chasselas de Mont-sur-Rolle de Vincent Graenicher, dont le palmarès ne dit pas qu’il est un 1er Grand Cru, Es Cordelières.

Quelque 200 vins participaient à la compétition. Derrière le canton de Vaud (2’312 ha), le pays de Bade est la deuxième région au monde la plus «dense» en chasselas, avec 1’050 hectares, soit davantage que le Valais (993 ha). Dans la catégorie vins secs, trois «Chasslie», tous de 2013, sont en tête. Ce terme indique que les chasselas sont élevés sur lies. Officiellement, le mot chasselas ne peut pas être utilisé en Allemagne, qui ne connaît que le nom de cépage Gutedel. Un Laufener Altenberg de la coopérative d’Auggen et un Britzinger Sonnhole de la coopérative de Britzingen encadrent le vainqueur du Mondial du Chasselas 2013 (640 vins, dont près de 600 suisses).

Dans leur communiqué de presse, les organisateurs de la Gutedel Cup continuent à colporter la légende du chasselas «originaire de Palestine» et arrivé au 17ème siècle dans le pays de Bade, depuis Vevey. En Allemagne, le chasselas est aussi planté dans le Würtemberg, la Franconie, et près de Fribourg-en-Brisgau et dans la Saale-Unstrutt (20 ha). Manifestement, le message de José Vouillamoz, qui situe les origines du chasselas, orphelin de père et de mère, selon les recherches ADN, dans la région lémanique, n’a pas encore passé outre-Rhin !

©thomasvino.ch