Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 6 décembre 2014 dans Tendance

Le Saint-Nicolas du Priorat

Le Saint-Nicolas du Priorat

Il est arrivé le 5 décembre 2014, tel Saint-Nicolas avec un jour d’avance, et deux précieux flacons. L’un affiche FREDI TORRES en grosses lettres d’imprimerie et Priorat, l’autre, Montsant coproduit avec un partenaire. Sur son label, un petit dessin de fût et une devise : il faut de bons yeux pour y lire «Sauvé par le vin». Le DJ le plus déjanté de l’univers vitivinicole, le Lausannois Fredi Torres donc, démultiplié dans le nord de l’Espagne, de son Priorat de résidence à sa Galice d’origine, vole désormais de ses propres ailes.

site_fredditorres51214

Peu de vin en 2013 (deux rouges), une cuvée «Classic», 75% grenache, 20% carignan, 5% syrah, de raisins achetés dans le Priorat, «sur le fruit», dit-il, avec une partie élevée en bois neuf, dans sa cave de Bellmunt. Le Montsant 2013 primesautier, en cuve inox, avec une légère macération sur une vendange érafflée, 85% de grenache, 13% de carignan et 2% de raisin blanc. Les deux se goûtent au Midi 20, le bar à vins lausannois…

Deux vins de Galice s’ajoutent d’ores et déjà, en 2013, un rouge, un mencia, le grand cépage rouge de Bierzo, dans le projet des viticulteurs Silice, dans la Ribera Sacra, et, tout près de Salnès, le lieu d’origine de Fredi Torres, un blanc, un albarinho qui sera commercialisé avec un an de décalage. Ainsi, sur son site Internet www.freditorres.com, prendront place les vins du «viticulteur», les projets auxquels il participe et les vins pour lesquels il est consultant…

Pour le millésime 2014, le Lausannois installé à Gratallops, annonce, pour ses vins du Priorat, une montée en puissance de la cuvée «Classic» (signalée par un seul trait en biais au coin de l’étiquette), à 15’000 bouteilles (au lieu des 2’000 initiales), puis un Priorat Village, Gratallops en l’occurrence (deux traits en biais), et, dès 2015, de plus haut de gamme (trois traits en biais), de vieilles vignes. Le «viticulteur», qui travaille en biodynamie, a acheté 8 hectares à Grattalops, où il en a replanté déjà deux, en attendant deux autres d’ici 2016. Sur ces vignes, il a l’intention de construire une cave et son logement. Plein de projets que nous suivrons bien sûr avec la plus grande attention.

©thomasvino.ch