Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posted on 24 mars 2015 in Actus - News

Vinalies de Paris et Chardonnay du Monde Quand les médailles font le printemps

Vinalies de Paris et Chardonnay du Monde
Quand les médailles font le printemps

Dîtes 33… médailles d’or, à une écrasante majorité valaisanne (22) aux Vinalies de Paris, 3 médailles d’or, toutes genevoises, à Chardonnay du Monde, dans le Beaujolais: comme chaque année, les vignerons suisses, et plus encore les «grandes maisons», font le plein de médailles au printemps.

Au Château de Ravatys, à Saint-Lagier, en Beaujolais, donc aussi en Bourgogne viticole, les dégustateurs ont apprécié 826 vins de 41 pays et attribué 56 médailles d’or (196 argent, 23 bronze), respectant la règle des concours internationaux récompensant 1 vin sur 3 par une médaille. Seuls trois chardonnays, tous de Genève, tous de 2012 et tous boisés, ont remporté l’or : le chardonnay fût de chêne de la Cave Les Perrières, de Bernard Rochaix, à Peissy, le chardonnay Style de Dardagny, du Domaine de la Planta, de Bernard Bosseau, et le Chardonnay Coteau de Dardagny du Domaine Les Hutins, d’Emilienne Hutin.

Le chardonnay de la Cave Les Perrières se hisse dans le «top ten» des 13 ( !) vins les mieux notés de ce concours, avec un sud-africain (Groot Constantia), un australien (De Bortoli Wines), un brésilien (Casa Valduga), un canadien (Royal de Maria, «winter harvest»), un hongrois (Nyakas Prince Zart) et des français panachés entre mousseux (champagnes) et vins tranquilles, par exemple des gros opérateurs que sont le Domaine du Tariquet (Côtes de Gascogne), les Domaines Paul Mas et la société Jeanjean (tous deux en Pays d’Oc).

Les 33 médailles d’or suisses à Paris

Les Vinalies de Paris, qui publient un guide annuel, sont avares en infos : tout au plus apprend-on que 3’500 vins ont été dégustés pour une compétition qui existe «depuis plus de 20 ans». Le moteur de recherches du site Internet est lacunaire. Vous n’apprendrez pas que le président des œnologues suisses, Daniel Dufaux, de Badoux, qui était également dégustateur, a réussi un bel exploit avec un chasselas… élevé en barriques, Lettres de Noblesse 2013, de surcroît ! Or aussi pour un autre chasselas, qui avait été distingué comme le meilleur en «vinification spéciale» au Mondial du Chasselas 2014, Chardonne No 1 Cuvée E. Obrist 2013, auquel s’ajoutent deux rouges en or pour Obrist (Yvorne Clos du Rocher rouge 2012, Yvorne La Saga rouge 2012). Cette forte présence du Chablais est complétée par un Yvorne Grand Cru 2013… assemblage rouge Magnus Corpus, des Vignerons-artisans d’Yvorne.

La seule médaille d’or neuchâteloise revient à Mauler, pour un effervescent, Cordon rosé brut, tandis que le triplé genevois revient à des sauvignons, tous de 2013 : L’Aiglette de la Cave de Genève, Stéphane Dupraz et le Domaine du Paradis.

Chez les Valaisans, ce sont les vins liquoreux et les assemblages rouges qui ont particulièrement plu, comme le montre le palmarès «carton plein» de la coopérative Provins : les deux fameux liquoreux que sont le Domaine de Tourbillon 2011 et Grains de Malice 2011, puis les trois assemblages rouges hauts de gamme, Clos Corbassières 2011, Domaine Evêché 2012 et Rouge d’Enfer 2011, tous vins qui rendent hommage à Madeleine Gay, l’œnologue sénior, qui fut une des premières à être récompensées à Paris il y a vingt ans, complété par le Défi blanc, de la ligne Les Titans.

Derrière, Robert Taramarcaz, du Domaine des Muses, aligne trois médailles d’or (Petite Arvine Tradition 2013, Terpsichore, assemblage rouge 2011 et le liquoreux Polymnie Séduction dor 2011). Les caves du groupe Schenk sont à trois médailles d’or aussi, une pour le Johannisberg 1er décembre, grains nobles 2011, du Domaine du Mont d’Or, et la Cave Saint-Pierre, avec l’assemblage rouge Cuvée du 3ème Millénaire 2012, et sa Syrah, Réserve des Administrateurs 2012.

Les Domaines Rouvinez, deux ors aussi, avec la petite arvine du Château Lichten 2013 et l’assemblage rouge Le Tourmentin 2012, comme Diego Mathier, à Salquenen avec l’Ermitage Gemma 2012 et l’Heida Les Pyramides 2013.

Une médaille d’or pour les autres caves traditionnelles valaisannes que sont Robert Gilliard SA, avec le diolinoir Les Tonneliers 2013, Les Fils de Charles Favre SA, avec l’assemblage rouge Hurlevent 2011, Jean-René Germanier SA, avec son Cornalin Réserve 2012, la Cave Sainte-Anne SA, avec l’assemblage rouge Le Sorcier 2013, et d’autres, comme Château Constellation SA avec son Johannisberg de Chamoson 2013, La Cave du Vidômne, Catherine et Meinrad Gaillard, avec son assemblage Bâton Rouge 2009, la Cave du Chavalard, Gilles Carron, avec une Petite Arvine flétrie de Fully Grand Cru, et la Sankt-Jodern Kellerei de Visperterminen, avec un Heida 2013.

Il y a là davantage de confirmations que de révélations, mais encore faut-il confirmer!

©thomasvino.ch