Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 26 juin 2015 dans Actus - News

Vinea 2015 : structure allégée en septembre

Vinea 2015 : structure allégée en septembre

François Murisier, qui nous a confirmé vouloir remettre son mandat de président de l’Association VINEA, à bientôt 70 ans, et qu’il a exercé depuis 2010, nous a également confirmé que les 72 vins finalistes du Grand Prix du Vin Suisse seront, pour la première fois, redégustés par un jury indépendant du championnat suisse des vins, qui s’est déroulé ces derniers jours de juin à Sierre. Dans l’édition du 25 juin 2015, il a accordé une interview à la rédactrice en chef d’Agri, Karine Etter, sur l’avenir du salon des vins suisses en plein air de Sierre, qui se déroulera cette année sur deux jours, le vendredi 4 et le samedi 5 septembre.

Des informations d’autant plus importantes que la «communication» est vérouillée de l’intérieur depuis des années… Ainsi, le président a pu confirmer les informations diffusées par Le Nouvelliste en début d’année. Le Salon des vins suisses reste à Sierre, début septembre. Mais VINEA étudie une formule itinérante de «Vinea on tour», dès le printemps 2016, à Zurich ou à Berne, mais aussi en Suisse romande. On sait que la Mémoire des vins suisses organise son propre salon à Zurich, Mémoire & Friends, le dernier week-end d’août, soit la veille du salon de Sierre…

A Sierre, la manifestation a fait 50’000 francs de déficit en 2014. Voilà pourquoi ses structures ont été revues : elle seront moins coûteuses, se déploieront en étoile depuis l’Hôtel-de-Ville de Sierre, où, sur la magnifique esplanade à l’arrière du bâtiment, les deux soirs, auront lieu, jusqu’à 23 h., des «afters» avec boissons (vins donc…) paysantes et accords mets et vins. 2000 à 3000 personnes pourraient y trouver place.

Les 25 pavillons nouveaux pourront héberger 4 exposants individuels ou associations. Malgré le «Vinea on tour» qui devrait démarrer pour la promotion des vins suisses dans tout le pays au printemps 2016, le salon à l’air libre de Sierre maintiendra ses objectifs nationaux : «De par ses statuts, notre association a une stature suisse et une vocation nationale», explique François Murisier. Pour des projets d’envergure nationale, VINEA reçoit du reste un appui financier fédéral, sous la forme qui a cours, soit d’un franc dépensé pour un franc de subvention.

©thomasvino.ch