Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 31 octobre 2016 dans Actus - News

L’OIV choisit la Suisse pour son congrès 2019

L’OIV choisit la Suisse pour son congrès 2019

L’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), dont le siège est à Paris, vient de désigner la Suisse, et plus particulièrement Genève, pour accueillir son 42ème congrès, en été 2019 (du 22 au 26 juillet). La Suisse a déjà eu cet honneur en 1935 et en 1977.

L’OIV, c’est un peu l’ONU du vin, même si certains pays-clés n’en font pas partie — les Etats-Unis en sont sortis, la Chine n’y a pas adhéré, même si deux régions importantes, la ville-préfecture de Yantai, dans le Shandong, et la région autonome du Ningxia ont le statut d’observateurs. Elle regroupe 46 états-membres, dont la Suisse, depuis 1934 déjà. Dans un communiqué, l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), qui assume le rôle de représentation de la Suisse à l’OIV, souligne que «les résolutions de l’OIV, relatives par exemple aux pratiques œnologiques et aux méthodes d’analyses, sont pour la plupart reprises dans la législation de l’Union Européenne et dans celle de la Suisse.»

L’organisation du congrès, dans la région lémanique, notamment dans le vignoble vaudois, et de l’assemblée générale, qui se tiendra à Genève, «offriront une visibilité mondiale à la vitiviniculture suisse. (…) Tout au long des activités du congrès, la qualité des vins et la richesse des vignobles suisses seront mis à l’honneur.»

Près d’un demi-millier d’experts et de spécialistes feront le déplacement et pourront assister à un des spectacles de la Fête des Vignerons, à Vevey, qui débutera précisément en juillet 2019. Un comité de soutien suisse à cet événement est conduit par Simone de Montmollin, présidente de l’association OIV 2019, directrice de l’Union suisse des œnologues et active également à Changins.

©thomasvino.ch