Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 9 février 2017 dans Vins français

Bordeaux 2014 en bouteille (suite): Saint-Emilion, Graves blancs, Sauternes

Bordeaux 2014 en bouteille (suite): Saint-Emilion, Graves blancs, Sauternes

Dans ce volet, nous donnons la suite de nos dégustations consacrées aux bordeaux: les crus classés de Saint-Emilion à Genève (pas à l’aveugle, mais au débotté), les Graves blancs (à l’aveugle) et Sauternes-Barsac (à l’aveugle), après les crus classés 1855 rouges de la rive gauche.

Par Pierre Thomas, textes et photos

De passage à Zurich et à Genève le 8 février, trois douzaines de propriétés de Saint-Emilion faisaient déguster les 2013 et les 2014. L’année, nous avait-on dit à l’époque, avait été défavorable au merlot, victime d’un été pourri, malgré un bel automne sec, plus favorable aux cabernets, franc et sauvignon.

A noter les remarques des propriétaires qui insistent sur le tri des raisins à la vendange, un élevage soit dans du bois neuf, soit dans des fûts de plus grande capacité (500 ou 600 litres) et plus doux «à la bourguignonne» (sic, entendu plusieurs fois !). Les domaines conseillés par le cabinet de Michel Rolland s’en sont bien sortis… Sur les 33 vins dégustés, nous ne mentionnons que ceux que nous avons appréciés.

***

Château Fleur Cardinale

Nez boisé, notes de cacao ; attaque fraîche ; structure ferme en milieu de bouche ; puissant et long ; devrait s’affiner dans le temps, sur cette bonne base. *** (coup de cœur)

Château Grand Corbin-Despagne

Nez à la fois fruité et concentré ; attaque mûre, avec des notes de pruneau ; tanins souples ; du gras, de la puissance et une persistance sur l’équilibre et l’élégance (conseillé par Michel Rolland…). ***

Château La Serre

Nez encore boisé ; attaque ferme sur la minéralité, le graphite ; belle fraîcheur ; bon soutien acide, malgré une impression de chaleur et finale épicée ; moderne et bien fait. ***

**/*

Château Rochebelle

Joli nez, très élégant, sur un boisé fin ; attaque fraîche, sur les fruits rouges ; bonne structure ; puissance et élégance ; persistance agréable ; un vin bien fait, la découverte de la journée (pas présent sur le marché suisse) ! **/*

Château Corbin

Nez discret ; toucher de bouche agréable, sur la fraîcheur, les fruits rouges et noirs, des tanins fermes, mais agréables, bien enveloppés et une finale tout en finesse. **/*

Château La Dominique

Nez boisé et de fruits bien mûrs ; structure ferme ; des tanins encore jeunes et fermes ; pointe végétale en finale ; devrait s’assouplir avec le temps, compte tenu de sa structure. **/*

**

Château Bellevue

Nez rôti, grillé ; boisé puissant à l’attaque, avec de la fraîcheur ; bon volume en bouche, du gras ; belle longueur. **

Château Bellefont-Belcier (en juin 2015, cette propriété, achetée par un Chinois, a été revendue à un investisseur chypriote actif dans l’immobilier ; la propriété est conseillée par Michel Rolland)

Nez de fruits mûrs, attaque suave, impression de sucrosité, de souplesse, sur un joli fruit, du gras et une honorable longueur **

Château Chauvin (propriété de Sylvie Cazes, arrivée en 2014, le vin a changé d’étiquette et renoncé à la graphie qui en faisait une pâle imitation de Cheval-Blanc ; conseillé par Michel Rolland)

Nez assez fruité ; attaque fraîche, jolie structure, du gras, des notes chocolatées et des tanins fermes, mais bien enrobés. **

Château Franc Mayne

Nez fin, fruité et notes boisées discrètes ; attaque assez souple, fruitée ; milieu de bouche agréable, finale élégante ; un vin bien fait, déjà abordable. **

Couvent des Jacobins

Nez de fruits rouges à la liqueur, avec des notes de cacao ; attaque assez grasse, juteuse ; on retrouve de la fraîcheur de fruit en finale. **

Château de Pressac

Nez sur les fruits rouges ; attaque ferme ; beau volume, un peu rustique ; suave, puis ferme en fin de bouche, avec des notes chocolatées. **

Château Yon Figeac

Pointe de végétal au nez ; attaque ferme ; tanins jeunes et bien présents ; de la fraîcheur, avec une note de graphite et de chocolat noir en fianle. **

*

Clos des Jacobins

Nez fumé, attaque ferme, bonne structure, finale juteuse, sur le café ; un vin souple et riche. *

Château Dassault

Nez ouvert et fruité ; attaque fraîche, agréable ; structure moyenne, manque un peu de puissance, mais sur l’élégance et la finesse. *

Château Faurie de Souchard

Nez frais ; attaque juteuse ; structure ferme ; bon soutien acide ; finale élégante, d’une certaine finesse. *

Château Fonplégade

Nez de fruits à la liqueur, avec des notes de bois ; attaque souple ; un peu chaud et alcooleux ; tanins déjà amènes. *

Château Laroze

Nez fumé ; attaque assez souple ; de la puissance, des tanins jeunes et ferme ; une certaine concentration, avec une pointe d’amertume en finale. *

Château Le Prieuré

Nez discret ; attaque souple, sur des notes chocolatées ; de la fraîcheur, avec une finale assez longue sur le fruit ; bien fait. *

Dans la grisaille d’hiver, la bastide d’Yquem…

Sauternes et Barsac

Hors classe (et 1er GC classé en 1855)

Yquem 2014

(13,5% alcool, 146 g/litre sucre, acidité/4,9 g,/un PH 3,6 très bas, du jamais vu…)

Beau nez, à la fois agrumes et rôti, attaque ample, grasse, jolie puissance en milieu de bouche, belle longueur, à la fois tendu et riche, finale crémeuse sur les agrumes confits, un peu d’abricot frais, long et enveloppant… Belle persistance!

La question demeure de savoir si Yquem surclasse les autres vins de Sauternes et de Barsac: réponse, non, pas dans ce millésime — ou du moins pas pour l’instant!

Seconds vins

Lions de Suduiraut 2014

Robe vieil or, beau nez puissant, de confiserie, de calisson d’Aix, attaque grasse, beaucoup d’arômes, grande liqueur; ample, du gras, de la puissance, finale sur l’écorce d’Orange, la pâte d’amande, le nougat. *** (coup de cœur)

Les Charmilles de La Tour Blanche 2014

Beau nez, vanillé, attaque puissante, sur les fruits jaunes confits, un peu de miel, du gras, puissant et long en bouche, belle liqueur… ***

 

La Chapelle de Lafaurie Peyraguey 2014

Robe or, nez de tarte aux pommes, attaque ample, du gras, encore marqué par l’élevage, un peu tannique, bonne structure, un peu rustique, mais droit, finale sur le citron confit. ***

Cyprès de Climens 2014

Joli nez, légère ascescence, notes de safran ; attaque grasse, ample, une certaine fraîcheur, un peu mentholé en finale et épicé (curry). ***

Grands vins

Lamothe Guignard 2014

Vieil or, nez de botrytis, complexe, un peu rôti, attaque ample, du gras, de la puissance, finale longue, belle tenue en bouche, belle acidité fraîche, légère note safranée… *** (coup de cœur)

Caillou 2014

Nez sur le citron confit, attaque ronde, sur la liqueur, beau volume, du gras, un peu d’encens et de miel, rond et frais. ***

Clos Haut-Peyraguey 2014

Nez discret, un peu citronné, attaque fraîche, mentholé, arômes assez discret, milieu de bouche boisé, finale assez longue et bien tenue, bonne acidité, en devenir… ***

Doisy Védrines 2014

Nez iodé, attaque fraîche, sur le grapefruit rose, milieu de bouche acidulé, finale un peu amer (on retrouve le grapefruit), avec une note safranée, de la fraîcheur ***

Guiraud 2014

Or, nez un peu torréfié, écorce d’orange; attaque sur la vivacité, très dynamique, liqueur en retrait, de la fraîcheur, finale sur la fleur d’oranger et le zeste confit… Plus acide que d’autres! 90 ***

Suduiraut 2014

Beau nez, puissant, attaque grasse, sur le safran, du volume, de l’intensité, manque un peu d’acidité en finale, mais grande liqueur. **

Climens 2014

Nez de champignon, de botrytis, un peu boisé, attaque sur un peu de volatil, bon équilibre, un peu collant en finale. **

Rayne Vigneau 2014

Or, nez de confiserie, attaque suave, flatteuse, jolie liqueur, arômes assez simple, pêche blanche, du gras, crémeux, voire beurré… **

Graves blancs

Grands vins

Olivier 2014

Nez un peu pétrolé, attaque fraîche, sur la verveine, les herbes sèches; finale un peu astringente et sèche. De la matière, mais stricte et austère. *** (coup de cœur)

Smith Haut Lafitte 2014

Nez un peu masqué, puis boisé, attaque fraîche, manque de chair en milieu de bouche, finale un peu astringente et sèche… **

Couhins-Lurton 2014

Nez léger oranger, attaque un peu aqueuse, notes anisées, finale assez puissante, marquée par le sauvignon et les arômes végétaux. **

Dégustations à l’aveugle pour les Graves blancs, les Barsac et les Sauternes, la deuxième semaine de janvier 2017.

©thomasvino.ch