Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 20 mars 2017 dans Actus - News

Vinalies de Paris : Tourbillon, champion des liquoreux

Vinalies de Paris : Tourbillon, champion des liquoreux

Les Vinalies internationales de Paris ont souri aux vins suisses : 32 médailles d’or, en majorité valaisannes, et en minorité vaudoises. Seuls des vins des deux plus grands cantons sont primés. La marsanne du Domaine Tourbillon 2012, de Provins-Valais a été jugée meilleur vin liquoreux du concours. Les assemblages rouges, sur le riche millésime 2015, et les syrahs valaisannes, sont bien notés.

Les «grandes caves» valaisannes connues sont les plus primées. Les Domaines Rouvinez à Sierre et Martigny et la Maison Gilliard à Sion ont ainsi trois vins en or avec des vins du même genre, mais dans deux millésimes différents: les deux assemblages Cœur de Domaines rouge et blanc 2015 pour le premier et la Syrah Crêtaz Plan 2015, les deux assemblages rouge et blanc 2014 du Domaine Saint-Raphaël et la Syrah Les Tonneliers 2014 pour le second.

Doublés valaisans

A Salquenen, Diego Mathier place son assemblage blanc Ambassadeurs des Domaines 2015 et son ermitage liquoreux Gemma 2013. A Visperterminen, la Sankt-Johanniterkellerei, réputée pour son heida, place deux rouges au sommet, un assemblage 2014 et sa Syrah barrique 2015. La petite Cave du Paradou, à Nax, s’impose avec son merlot 2015 et son merlot-diolinoir 2015, un assemble rouge donc. Le Merlot Les Titans 2013 de Provins-Valais accompagne le meilleur liquoreux du concours, Tourbillon 2012.

Autre liquoreux au pinacle, Polymnie Séduction Or 2013, du Domaine des Muses, de Robert Taramarcaz, à Sierre. Philippe Varone Vins, ci-devant président de Sion, brille avec une Syrah Combe d’Uvrier 2013 et un cornalin Héritage 2015, tandis qu’à Sion encore, cornalin en or Nobles Cépages, 2015, pour Charles Bonvin.

Rayon assemblages rouges valaisans, Terra Zina 2016, de Jean-Louis Mathieu, à Chalais et le Chelinoir 2011 de Gaston et Eric Bonvin, à Flanthey, Rebbio 2015 de Jean-René Germanier à Vétroz et Sherpa rouge 2015 du Domaine des Chevaliers à Salquenen.

En blanc sec, les vins valaisans sont moins remarqués, si l’on excepte l’Heida de la marque Fleur du Rhône de Coop Suisse 2016 et deux petites arvines, l’une du Domaine de Clavoz 2015, de la Cave Renaissance et l’Aphrodite 2015 du Domaine de Mont-d’Or.

Gamarets vaudois 2015 bien notés

Ce dernier domaine valaisan appartient au groupe Schenk comme toutes les caves médaillées vaudoises, à l’exception de trois, deux coopératives, l’une, la Cave de La Côte, distinguée pour son Gamaret Expression 2015, l’autre la Cave des viticulteurs de Bonvillars, pour son Gamaret Gourmand 2015, tandis que le troisième larron, le Cellier du Mas, à Bursins, avec sa Réserve 2015, qui contient aussi du gamaret, à côté du merlot et du diolinoir.

On revient au groupe Schenk, avec un doublé inédit pour Obrist, à Vevey, composé d’un cépage valaisan cultivé au Clos des Renauds, cher à CF Ramuz (qui y fit les vendanges à Yvorne), une arvine 2015, et un doral passerillé 2015. Bolle & Cie, à Morges, réussit une médaille d’or avec un vin mousseux, un blanc de pinot noir brut La Licorne. Tandis qu’on garde pour la bonne bouche le seul chasselas en or du concours, Le Petit Village, un classique de Badoux à Aigle, 2015, du président des œnologues suisses, Daniel Dufaux.

©thomasvino.ch