Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 28 juin 2017 dans Vins suisses

Vins vaudois 2017: Philippe Bovet, grand vainqueur

Vins vaudois 2017: Philippe Bovet, grand vainqueur

Véritable triomphe, ou plutôt juste consécration, pour le vigneron de La Côte, Philippe Bovet, de Givrins. Son chardonnay 2015 a été classé meilleur vin de la Sélection des vins vaudois, avec 94/100. 928 vins de 201 producteurs ont été jugés, pour 150 médailles d’or à 90/100 et plus, et 163 médailles d’argent.

Dans la catégorie des blancs secs (autres que le chasselas), ce vin dépasse son propre viognier 2015 (3ème, un chardonnay 2015 du Clos de Roussillon, propriété du Genevois Berthaudin). Et Bovet l’insatiable l’emporte aussi avec son Gamay Pacifique 2015, ex æquo avec la Grande Réserve 2015, seul Gamay inscrit à la Mémoire des vins suisses, de ses voisins de Founex, les Frères Dutruy, devant un coup double de Benjamin Morel de la Cave du Château de Valeyres, avec son Confudentiel 2015 et son Origine 2016, avec et sans élevage sous bois.

Le triomphe de La Côte

Le triomphe des vignerons de La Côte est complété par le meilleur vin bio, pour l’assemblage rouge Affinité 2015 du Domaine de La Croix à Bursins, juste sous les 90 et donc sans or. La même mésaventure arrive aux mousseux, remportés par un pinot noir Funambulle d’Alain Emery à Aigle, devant le Blanc de blanc de chasselas des Artisans vignerons d’Yvorne et un mousseux de Champagne (si, si, si…) de pinot gris, La Geisha, du domaine Le Champagnoux.

La Côte s’impose aussi ex æquo à la tête des chasselas de l’année 2016, avec le grand cru du Château de La Bâtie et le Domaine de La Vignarde, Grand Cru de Mont-sur-Rolle, devant un Grand Cru de G.-C. Blanchard ex æquo avec Aléo, un Aigle Grand Cru d’Arc-en-Ciel à Chexbres et le 13 Coteaux de la cave homonyme des Côtes-de-l’Orbe. Dans les chasselas de plus d’un an, les 2015 raflent les premières places, avec le Dézaley (obligatoirement) Grand Cru d’Antoine Bovard, devant Le Petit Vignoble d’Yvorne de Badoux et le Grand Cru de St-Saphorin Mur Blanc de Constant Jomini.

En rosé, La Côte encore avec Z, en pôle position, en assemblage pinot-garanoir-gamay, de Grégory Bubloz, du Domaine de la Diligence à Luins, devant un gamay et un œil-de-perdrix.

En pinot noir, victoire d’un 2014 du Domaine des Afforêts à Aigle, devant un Grand Cru 2015 d’Alexandre Chappuis, à Rivaz, ex-aequo avec un Epesses 2015 de l’Union vinicole de Cully et un Grand Cru de Féchy 2016, de Richard Aguet. En autres cépages rouges, le Cabernet Franc Crescendo 2015 d’Alain Rolaz à Gilly (La Côté toujours!) devance deux merlots, Domaine de Marcy 2015, à Saint-Prex, et Lettres de Noblesse 2014, de Badoux Vins, et la mondeuse noire 2015 de la famille Cossy du Domaine des Rueyres à Chexbres. En assemblages rouges, Le Souverain 2016 des Celliers du Chablais à Aigle s’impose, devant  XIIIOr (comme ça se prononce, hein!) 2015, de la Cave des 13 Coteaux, un assemblage 2015 de S. et A.-C. Ruchonnet, à Rivaz, et Désir Noir 2016, de La Crosettaz, à Gilly. Enfin, un gewurztraminer Les Festifs 2015 de Ch.-H. et S. Meylan de Bougy-Villars (La Côte!) s’impose devant le Doral passerillé 2015 d’Obrist et le Solaris 2014 de Le Champanoux à Champagne.

Résultats détaillés sur ce lien.

@thomasvino.ch