Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 15 novembre 2017 dans Actus - News

CMB 2018 : cap sur la Chine!

CMB 2018 : cap sur la Chine!

Le 25ème Concours Mondial de Bruxelles (CMB) se déroulera du 10 au 13 mai 2018 dans le district de Haidian, dans l’agglomération de Pékin, la plus grande ville du monde. Les organisateurs (belges) ont déjà lancé un appel pour faire inscrire les échantillons de vins. Ils en attendent près de 9’000. Et Thomas Costenoble, directeur du concours, avertit que lorsque ce nombre sera atteint, il n’y aura en principe plus de place.

Par Pierre Thomas, texte et photos

Depuis une quinzaine d’années, le concours est itinérant : en 2017, il s’est déroulé à Valladolid, au cœur de l’Espagne, et en 2019, il devrait, pour la première fois, avoir lieu en Suisse, à Aigle.

Baudouin Havaux, président du CMB, à Valladolid, avec, à sa droite, Li Zhu, le président du Beijing International Wine & Spirit Exchange, partenaire en Chine.

Entre les deux destinations européennes, l’Empire du Milieu! Et ça n’est pas une mince affaire que d’acheminer les échantillons sur place. Le CMB annonce avoir affrété la moitié d’un Boeing pour expédier les échantillons en avion de Bruxelles à Pékin. Le tarif de participation est inchangé, mais les échantillons seront expédiés cinq semaines avant le concours. La date de clôture des inscriptions a été fixée au 1er mars 2018. Il est d’ores et déjà possible de s’inscrire sur le site du concours…

Un engouement des dégustateurs chinois

Quelque dizaines de dégustateurs internationaux feront le voyage. Toutefois, l’annonce de la tenue du CMB à Pékin a déclenché une avalanche de candidatures chinoises : près de mille dégustateurs locaux ont manifesté leur intérêt. Les places seront chères : ils ne devraient être que soixante au final, choisis en fonction d’épreuves de sélection sur place, au préalable. Nouveauté: le support de notation ne sera plus le papier, mais des ordinateurs (tablettes).

Près de 200 élèves d’écoles hôtelières et leur encadrement seront recrutés sur place pour servir les vins. Le CMB annonce aussi des dégustations de vins chinois avant le concours et un symposium où des experts occidentaux partageront leur vision des vins chinois.

Pour Thomas Costenoble, «faire étape en Asie permet de générer de nouveaux contacts d’affaires pour les participants, de leur faire découvrir un marché et une culture dynamiques et, bien sûr, de leur offrir la possibilité de connaître des vins très intéressants.»

L’avantage d’un concours en Chine: l’exemple du FIWA

Le CMB devrait avoir lieu au Nirvana Resort Beijing, dans le Haidian District, qui est aussi concerné par les Jeux olympiques d’hiver 2022. Ce vaste complexe hôtelier et balnéaire a déjà servi cet automne de cadre au premier concours FIWA. Cette compétition, pilotée par Li Zhang et Olivier Bouché, président de la Compagnie des courtiers jurés experts piqueurs de Paris, était originale. Réservée aux vins destinés au marché chinois et à des vins chinois, elle visait aussi à faire connaître les vins médaillés aux importateurs locaux.

Le premier FIWA, annoncé à la chinoise, sur de grands placards.

Pour sa première édition, ce concours a réuni quelques centaines de vins. Nous étions, seul Suisse, parmi les jurés et avons rencontré, par hasard, les organisateurs du CMB au petit déjeuner un matin.

Dans le jury du FIWA, qui répondait aux normes de dégustation selon le cahier des charges français, le délégué luxembourgeois Marc Kuhn, avait réussi à inscrire plusieurs vins blancs, secs et mousseux, de la Moselle luxembourgeoise. Ils ont été fort appréciés par le jury, formé d’Européens et de Chinois, même s’ils ne sont pas exportés vers Pékin ou Shanghai. «Les vins du Luxembourg sont toujours à la recherche d’une reconnaissance internationale qui rejaillit sur leur réputation locale», explique Marc Kuhn. Ce raisonnement, rappelons-le, est exactement semblable pour les vins suisses ! Ce d’autant qu’une forte délégation helvétique devrait faire le déplacement de Pékin dans la prévision d’une prochaine édition du CMB à Aigle.

Informations officielles et inscription sur www.concoursmondial.com

©thomasvino.ch