Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 27 février 2018 dans Actus - News

Des domaines changent de mains

Des domaines changent de mains

La coopérative valaisanne Provins acquiert la Régence-Balavaud à Vétroz au 1er mars, tandis que le château Franc-Mayne, à Saint-Emilion, est vendu par ses propriétaires résidents à Montreux.

Provins, dans un communiqué de presse, signale que l’achat de la Régence-Balavaud — fondée en 1975, 8 ha de vignes et 75’000 bouteilles par an — «s’inscrit dans la volonté de la coopérative de garantir un approvisionnement en raisins de qualité et de renforcer la diversification de ses activités». Selon le communiqué, «la marque, ainsi que l’ensemble du personnel, sont conservés». Le jeune œnologue Julien Fournier restera à la barre.

La Régence-Balavaud a pignon sur rue à Vétroz, avec une vinothèque, un restaurant et quatre chambres d’hôtes de charme au décor original. Elle a été «cave suisse de l’année 2016», alors que Provins le fut en 2008 et 2013.

Pour mémoire, Provins encave les raisins de 800 hectares de vignes, soit 18% de la production du Valais (10% de la Suisse), pour un chiffre d’affaires de 55 millions de francs par an. 3200 sociétaires font vivre une entreprise de 80 employés, qui élaborent et diffusent 110 références, réparties en une vingtaine de gammes à destination de tous les secteurs du marché suisse. Provins vient d’ouvrir une boutique de vins et produits du terroir à côté du centre de congrès de Martigny, en attendant d’inaugurer un local semblable non loin de la gare principale de Zurich et a d’autres projets à La Souste et à Brigue, dans l’oenotourisme.

De la Belgique à Saint-Emilion en passant par Montreux et Paris

Selon le site Internet En magnum, le château Franc-Mayne, 7 ha d’un seul tenant, classé grand cru à Saint-Emilion, est passé de Mme Griet van Malderen, Belge domiciliée à Montreux (dont on avait fait le portrait naguère), qui l’avait acquis en 2005, à l’homme d’affaires parisien Jean-Pierre Savare. Ce dernier est déjà associé à la famille Cazeneuve, au château Paloumey, un cru bourgeois du Haut-Médoc. Martine Cazeneuve, qui préside aux destinées de Paloumey depuis 1990, devient directrice de Franc-Mayne, un relais de poste du 16ème siècle, rénové en maison d’hôtes très accueillante. Priorité sera donnée à la restructuration du vignoble, constitué à 90% de merlot et 10% de cabernet franc, avec le même personnel.

©thomasvino.ch